AC Milan - Stefano Pioli met en avant la compétitivité de la Serie A

Pioli Milan Lille Europa League
Getty
Champion d'automne, l'AC Milan s'est largement incliné face à l'Atalanta Bergame (0-3) ce samedi, preuve que la concurrence a de sérieux arguments.

Leader de la Serie A à la mi-saison, l'AC Milan est champion d'automne. Néanmoins, ce statut semble on ne peut plus anecdotique ce samedi soir, puisque les Milanais ont été littéralement débordés à San Siro face à une séduisante équipe de l'Atalanta Bergame, laquelle s'est imposée sur le large score de 3 buts à 0.

Cheltenham - Manchester City (1-3), City passe par la petite porte​

Stefano Pioli, l'entraîneur des locaux, était forcément déçu après la rencontre, mais a tenu à rendre hommage à ses adversaires au micro de Sky. C'est la seule équipe que nous n'avons pas pu battre, ils méritaient la victoire. Désolé pour la façon dont nous avons encaissé le premier but, malheureusement le deuxième a mis fin au match. Il ne fallait pas que ce soit comme ça, il y avait tellement de choses à jouer", a d'abord confié le technicien italien, regrettant le manque d'application de ses joueurs.

"Les équipes avec lesquelles nous sommes en compétition sont très fortes"

"Nous devions faire plus et nous n'avons pas réussi. On peut mieux jouer techniquement, un peu plus de personnalité et de précision suffisait. Faire les bons choix aurait pu devenir crucial. Nous devons repartir avec une grande confiance, nous avons montré que nous avons certaines qualités. Le niveau des sept premiers du championnat est de qualité", a ensuite ajouté Stefano Pioli, conscient que la saison encore longue et que remporter un nouveau Scudetto n'aura rien d'une chose aisée.

Toutefois, c'est bien l'AC Milan qui pointe en tête de peloton. Un accomplissement à ne pas négliger. "Être champion d'automne, c'est bien ... L'équipe est consciente du chemin que nous construisons. Nous savons que le niveau doit monter, les équipes avec lesquelles nous sommes en compétition sont très fortes. Nous devons travailler sur nos défauts", a-t-il expliqué. Enfin, l'entraîneur milanais a justifié le positionnement avancé de Meité, préféré à Brahim Diaz dans ce rôle ce samedi.

"Je pensais que nous avions besoin de plus de physique au milieu de terrain, ils gardent les attaquants ouverts. Avoir Diaz sur le banc m'a permis de changer de caractéristiques". Défait 3-0 par l'Atalanta Bergame, à domicile qui plus est, force est de constater que ce choix ne s'est pas révélé très judicieux.

Fermer