News Résultats en direct
Mercato

Mercato : les 11 meilleures recrues de Leonardo au PSG

18:54 UTC+2 15/06/2019
2019-05-07-milan-leonardo
De retour au PSG, Leonardo a bâti le socle du club de la capitale sous l'ère QSI. Retour, en vidéo et en images, sur ses 11 meilleurs coups.

À l'autre bout du monde, dans la nuit de vendredi à samedi, Thiago Silva et Marquinhos ont plongé dans la Copa America du Brésil avec un succès initial contre la Bolivie (3-0). Cette compétition a beau les habiter, le capitaine et le vice-capitaine du PSG n'ont pas pu s'empêcher de glisser quelques mots sur le grand retour de Leonardo . "J’espère qu’il va organiser un peu la maison" , a glissé Marquinhos pour Yahoo Sports, quand Thiago Silva a rappelé que "c'était lui aussi qui (l'avait) appelé pour venir au Paris Saint-Germain".

On l'aura compris, le retour de Leonardo ne laisse personne indifférent . Pour sa capacité à incarner l'autorité d'un club auquel il est profondément lié, pour son management, pour sa communication, pour son rapport avec les médias et, bien-sûr, pour son réseau. Durant son premier passage dans ce costume de directeur sportif, l'Italo-Brésilien avait attiré une pléiade de joueurs majeurs qui ont fait passer le PSG dans la caste des grands clubs européens. Voici ses plus beaux coups.

  • Ezequiel Lavezzi PSG Toulouse Coupe de la Ligue 27012016

    #11 Ezequiel Lavezzi (2012-2016)

    Acheté 29 millions d'euros à Naples, l'Argentin, aussi généreux sur le terrain qu'en dehors, a laissé un bon souvenir dans la capitale. Son état d'esprit, idéal pour renforcer une cohésion d'équipe (malgré une réputation de bon vivant), allié à son altruisme et sa polyvalence, ont fait l'unanimité. Il a inscrit 35 buts en 161 matches sous le maillot rouge et bleu.
  • New PSG signing Lucas Moura presented at Doha

    #10 Lucas Moura (2012-2018)

    C'est à l'hiver 2012 que Lucas a renforcé le PSG pour 40 millions d'euros en provenance de São Paulo, auréolé d'un statut d'espoir brésilien prometteur. Six ans plus tard, le jovial ailier, compère de Marquinhos dans le vestiaire, est parti sans avoir tenu toutes ses promesses sur le rectangle vert, où son manque de constance et ses limites tactiques ont freiné sa progression. Mais il a joué, lui aussi, un rôle notable dans la construction d'une équipe, avant de quitter la France le cœur gros il y a un an et demi pour Tottenham, où il donne un nouveau souffle à sa carrière.
  • Leonardo Javier Pastore PSG

    #9 Javier Pastore (2011-2018)

    LA première grande star de l'ère QSI. Adulé, souvent, incompris aussi, et surtout pas verni sur le plan physique, Javier Pastore a laissé un bilan tout en contrastes, mais sa virtuosité balle au pied et son sourire permanent lui ont permis de devenir la coqueluche d'une grande partie du Parc des Princes. En l'arrachant à Palerme pour 42 millions d'euros à l'été 2011, Leonardo, maître du marché italien, avait frappé très fort.
  • Thiago Motta | PSG

    #8 Thiago Motta (2012-2018)

    Six mois après l'arrivée de Pastore, Thiago Motta a débarqué à son tour dans la capitale pour apporter son expérience et sa science du jeu. Pendant de longues années, l'international italien a été le garant d'une expression collective, où sa technique léchée faisait des merveilles. Clairvoyant et respecté, l'ancien joueur de l'Inter, lâché par son corps, a mis un terme à sa carrière en 2018 et n'a jamais été remplacé depuis...
  • Maxwell PSG 23112016

    #7 Maxwell (2012-2017)

    L'élégance, la constance, la fiabilité et la sérénité. Arrivé lui aussi à l'hiver 2012 - comme Thiago Motta et Alex - Maxwell s'est parfaitement fondu dans l'environnement de la capitale pour enchaîner les saisons avec une régularité exceptionnelle. C'est à Paris qu'il est devenu le joueur le plus titré du circuit (avant d'être dépassé par Dani Alves). Aujourd'hui coordinateur sportif du club, Maxwell, lui aussi polyglotte, sera un allié pour Leonardo.
  • Marquinhos PSG Amiens Ligue 1 20102018

    #6 Marquinhos (depuis 2013)

    Révélé à la Roma, le défenseur brésilien a signé quelques jours après le départ de Leonardo, à l'été 2013. De simple prospect - il avait coûté 31 millions d'euros au PSG - "Marqui" est devenue une référence mondiale à son poste, quand il n'apprend pas le métier dans d'autres zones du terrain. Son esprit d'équipe, sa polyvalence, sa combativité et sa qualité technique en font un joueur indispensable du club. Il en est d'ailleurs le vice-capitaine.
  • Blaise Matuidi PSG 2015

    #5 Blaise Matuidi (2011-2017)

    La toute première recrue de l'ère Leonardo. Et quelle recrue ! Blaise Matuidi n'a pas été le renfort le plus clinquant de l'ère QSI, mais sa progression linéaire et son approche du métier ont forcé le respect. L'international français, qui a pris une autre dimension sous Carlo Ancelotti, n'a jamais déçu sous le maillot rouge et bleu. Et dire qu'il avait été acheté 8 millions d'euros à Saint-Etienne...
  • Marco Verratti - Psg

    #4 Marco Verratti (depuis 2012)

    Le coup de maître. La trouvaille par excellence. Ce petit bonhomme italien a débarqué dans l'ombre de Zlatan Ibrahimovic à l'été 2012 après s'être révélé à l'échelle de son pays à Pescara. Suffisant pour que les écuries majeures de Serie A se positionnent sur cet espoir au talent éclaboussant, mais Leonardo est passé par là. La suite est connue de tous : des geste de classe, encore et toujours, des cartons, souvent, et des rumeurs aussi, parfois. Sacrée affaire, tout de même, pour un joueur acheté 12 millions d'euros...
  • Thiago Silva, playing against Barcelona with PSG

    #3 Thiago Silva (depuis 2012)

    Si sa réputation a pu être ternie par sa supposée fragilité, Thiago Silva reste un joueur crucial pour l'ère QSI. Il est le pont de toutes les générations, le capitaine de cette équipe, et il serait réducteur - et trop rapide - d'en faire un fardeau suite aux échecs récents. Lorsqu'il a débarqué en provenance du grand Milan pour 42 millions d'euros, le Brésilien était considéré comme le meilleur défenseur central du monde. Aujourd'hui encore, ses copies restent impeccables. 
  • Edinson Cavani, presentado en el PSG

    #2 Edinson Cavani (depuis 2013)

    Le chouchou du Parc. Comme à Naples - où il était une idole absolue - le Matador a conquis le public du Parc des Princes dans son style si singulier, fait de générosité dans l'effort et d'obsession pour le but. Il en a compilé d'ailleurs, des buts - 193 au total -, et est devenu il y a un an et demi le meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain. Tout cela en s'exilant sur le côté gauche pour cotoyer Ibrahimovic pendant ses premières années parisiennes, avant de composer avec Neymar et Mbappé lors des dernières. Une vraie figure de proue.
  • Ibrahimovic, PSG, Nice

    #1 Zlatan Ibrahimovic (2012-2016)

    Le boss. Au rang des superstars, Zlatan Ibrahimovic restera le premier. Le géant suédois a débarqué en France avec un physique, un talent hors-norme et un tempérament qui l'est tout autant. Il était déjà le roi de Milan, il est devenu celui de la capitale en collectionnant des buts et des gestes tous plus inoubliables les uns que les autres. Avec 156 pions en 180 matches, Zlatan est devenu le meilleur buteur de l'histoire du club (détrôné par Cavani depuis), et a marché comme personne sur une Ligue 1 dont il a été élu meilleur joueur à trois reprises.