Les remontadas contre le PSG et le Top 10 des éliminations les plus humiliantes des clubs français en Coupes d'Europe

Commentaires()
Getty Images
Le PSG a subi une élimination honteuse contre MU en C1. Mais il en a connu d'autres par le passé, au même titre que d'autres clubs français.

Le PSG a vécu l'horreur mercredi soir en se faisant sortir par Manchester United de la Ligue des Champions, et ce dans des circonstances invraisemblables. Malgré le brillant succès du match aller, les joueurs de la capitale française ont trouvé le moyen de se faire renverser (1-3), avec ce troisième but fatal concédé dans les arrêts de jeu et sur un pénalty.

Pour Paris, cette sortie de route inattendue avait un gout de déjà vu, puisqu'il y a deux ans, l'équipe francilienne avait connu une mésaventure comparable contre le Barça au même stade de la compétition. Les champions de France ne retiennent visiblement pas les leçons de leurs déroutes et ces douloureuses débâcles commencent à trop se répéter sous l'ère QSI.

Le PSG devient donc coutumier du fait en quelque sorte, et ces éliminations font partie des plus marquantes de l'histoire du club français. Mais, et cela consolera peut-être les supporters de l'équipe, d'autres formations hexagonales ont enduré des fiascos mémorables sur la scène continentale. En ne se basant que sur les résultats de l'ère moderne (à partir des années 1990) et uniquement les confrontations à élimination directe, Goal vous en a sélectionné dix ci-dessous, en les classant par ordre de "gravité".

 

  1. Gettyimages

    #10 Lyon éliminé par Astra Giurgiu

    Contexte : Barrages de la Ligue Europa 2014/15
    Aller : Lyon-Astra 1-2. Retour : Astra-Lyon 0-1

    En 2014, et pour la deuxième année de suite, l'Olympique Lyonnais doit se contenter d'une participation à la Ligue Europa plutôt que d'une présence en Ligue des Champions. Les Gones croient pouvoir se consoler en réalisant un bon parcours, mais ils n'arrivent même pas à franchir le cap des barrages. Aux portes de la phase des poules, ils se font sortir piteusement par une équipe roumaine inconnue :  l'Astra Giurgiu. À Gerland, et après avoir pourtant mené 1-0 jusqu'à la 70e minute, les hommes de Rémi Garde s'inclinent sur le score de 1-2. Au retour, le succès 1-0 n'est pas suffisant pour passer.

  2. Getty

    #9 Nantes éliminé par Aarhus

    Contexte : 1/32e de finale de la Coupe de l'Uefa
    Aller : Aarhus-Nantes 2-2. Retour : Nantes-Aarhus 0-1

    En 1997, le FC Nantes rate de peu la qualification pour la Ligue des Champions. En attaquant la saison suivante, les Canaris pensent faire un parcours honorable en Coupe de l'UEFA. Mais, à la surprise générale, ils se prennent les pieds dans le tapis d'entrée. Avec le jeune Mickaël Landreau dans les buts, et sans leur légendaire coach Jean-Claude Suaudeau, parti à quelques jours du début de championnat, ils se font boutés hors de l'épreuve par les Danois d'Aarhus. Une élimination qui rappelle celle vécue 23 ans plus tôt face à une autre équipe danoise, celle de Vejle.

  3. Getty

    #8 Metz éliminé par Helsinki

    Contexte : Tout préliminaire de Ligue des champions
    Aller : Helsinki-Metz 1-0. Retour : Metz-Helsinki 1-1

    En 1998, la phase des poules de la Ligue des Champions est élargie à 26 participants. En tant que vice-champion de France, le FC Metz croit pouvoir s'y inviter tranquillement, surtout que le sort lui réserve un adversaire abordable en barrage, à savoir le HJK Helsinki. À la surprise générale, les Lorrains se montrent incapables de franchir l'obstacle finlandais. Une élimination qui plombe un peu l'ambiance en cet été qui voit la France devenir championne du monde pour la première fois.

  4. vidi.hu

    #7 Bordeaux éliminé par Videoton

    Contexte : 3e tour préliminaire de la Ligue Europa 2017/18
    Aller : Bordeaux-Videoton 2-1. Retour : Videoton-Bordeaux 1-0

    Un duel contre une formation hongroise ça ne devait être qu'une formalité pour Bordeaux en Ligue Europa. Pourtant, et comme ça avait été le cas de Montpellier sept ans auparavant, les Girondins se font surprendre par les Magyars. Ils s'inclinent 1-0 à l'extérieur, dans un match où leur performance est calamiteuse. Un faux-pas qui marquera le début de la fin pour le coach en place, Jocelyn Gourvennec.

  5. Getty

    #6 Lyon éliminé par le Werder Breme

    Contexte : 1/16e de finale de la Coupe de l'UEFA 1999/2000
    Aller : Lyon-Werder Breme 3-0. Retour : Werder Breme-Lyon 4-0

    En 1999, l'OL n'est pas encore un grand club français. Les Rhodaniens manquent aussi d'expérience sur la scène continentale. Malgré la présence dans leurs rangs de Sonny Anderson, ils vivent un véritable désastre à l'occasion des 16es de la Coupe de l'UEFA. Après avoir gagné 3-0 à l'aller, ils s'inclinent par quatre buts d'écart au retour. Il n'y avait que 4% de chances qu'un tel scénario se produise et c'est ce qui est arrivé ce jour de décembre 1998 au Westfalenstadion.

  6. Getty

    #5 Le PSG éliminé par le Maccabi Haïfa

    Contexte : 1/16e de finale de Coupe des coupes 1998/1999
    Aller : PSG-Maccabbi 1-1. Retour : Maccabbi-PSG 3-2

    A l'automne 1998, le PSG reste sur deux finales de Coupes des coupes consécutives, la première remportée contre le Rapid de Vienne (1-0), la seconde perdue contre Barcelone sur le même score. Les Parisiens sont alors loin de se douter qu'ils vont cette fois s'incliner dès le premier tour face au modeste Maccabbi Haïfa. Tenu en échec au Parc des Princes au match aller (1-1), les Parisiens égalisent à 2-2 à la 86e minute du match retour et pensent tenir la qualification. C'était sans compter sur un csc d'Alain Goma dans les derniers instants du match.

  7. SONNY ANDERSON LYON

    #4 Lyon éliminé par Maribor

    Contexte : Barrage de la Ligue des Champions 1999/2000
    Aller : Lyon-Maribor 0-1. Retour : Maribor-Lyon 2-0

    En 1999, l'Olympique Lyonnais a la possibilié d'atteindre pour la première fois de son histoire la phase de poules de la Ligue des Champions. Pour cela, il doit écarter les Slovènes de Maribor de son chemin. Forts du recrutement de Tony Vairelles et de Sonny Anderson, les Gones croient pouvoir y parvenir sans peine. Mais cette double confrontation se révèle être un vrai cauchemar. À l'aller, comme au retour, les Rhodaniens cèdent, au grand dam de leurs supporters. Les débuts en C1 de l'OL attendront une saison supplémentaire.

  8. Getty

    #3 Lyon éliminé par l'APOEL Nicosie

    Contexte : 8e de finale de la Ligue des Champions 2011/12
    Aller : Lyon-APOEL 1-0. Retour : APOEL-Lyon 1-0 t.a.b. 4-3

    De tous les tirages possibles, l'Olympique Lyonnais ne pouvait pas espérer un meilleur adversaire que l'APOEL Nicosie lors des 8es de la C1 2011/12. L'équipe de Rémi Garde se voyait alors déjà atteindre le stade des quarts. Mais, et malgré un succès à l'aller, celle-ci tombe lors de la seconde manche hors de ses bases. Dans l'enfer chypriote, les Gones sont méconnaissables. Ils s'inclinent 1-0 avant de céder dans l'épreuve des tirs au but. Un vrai désastre sportif et économique pour Jean-Michel Aulas.

  9. Getty Images

    #2 Le PSG éliminé par le FC Barcelone

    Contexte : 8e de finale de la Ligue des Champions 2016/17
    Aller : PSG-Barça 4-0. Retour : Barça-PSG 6-1

    Sous les ordres d'Unai Emery, le PSG se coltine le Barça comme adversaire en 8es de finale de la C1 2016/17. L'adversaire est prestigieux, mais le match aller au Parc est à sens unique puisque les joueurs de la capitale corrigent leurs opposants sur un score de 4 buts à 0. Personne n'imagine alors un résultat contraire au match retour. C'est pourtant bien ce qui se produit. Au retour à Camp Nou, les Parisiens apparaissent tétanisés et à chaque but adverse ils semblent se désagréger et céder sous la pression. Jusqu'à 10 minutes de la fin, ils ont pourtant la qualification en main, mais trois coups de butoir viennent les sonner. Une humiliation historique et une "remontada" restée dans les annales des deux clubs.

  10. Getty Images

    #1 Le PSG éliminé par Manchester United

    Contexte : 1/8e de finale de la Ligue des Champions 2018/19
    Aller : Manchester United-PSG 0-2. Retour : PSG-Manchester United 1-3

    Paris pensait ne pas connaitre pire soirée que celle vécue à Barcelone en 2017. Le 6 mars 2019, le club francilien endure pourtant un naufrage tout aussi spectaculaire. D'aucuns le jugent même comme plus cinglant que celui contre les Blaugrana, car en face l'adversaire n'avait rien d'un foudre de guerre cette fois-ci. Contre Manchester United, et malgré les absences de Neymar et de Cavani, les Parisiens l'emportent haut la main à l'aller (2-0). Mais, à domicile, ils se font plombés par des erreurs inattendues, dont celle de Gianluigi Buffon. Le troisième but décisif, inscrit sur pénalty par Rashford, à la 93e minute et à la suite d'une main discutable de Kimpembe, donne à cette soirée une connotation encore plus dramatique. Il n'est pas sûr que le club de la capitale française se remette rapidement de cette nouvelle correction en mondovision.