Bilan - L'Allemagne, Sergio Ramos, Kostas Mitroglou... Les déceptions de la Ligue des Nations

Commentaires()
Getty Images
La nouvelle compétition de l'UEFA s'est achevée mardi soir avec plusieurs joueurs ou équipes attendus qui ne se sont pas montrés à leur avatange.

  1. Getty

    #1 L'Allemagne dans une spirale infernale

    Seulement deux points pris sur douze possibles, la Mannschaft est passée totalement au travers de sa compétition contre les Bleus et les Pays-Bas. Un déclin qui se confirme après la Coupe du monde ratée en 2018 en Russie, avec une élimination dès le premier tour. Relégués dans le second niveau de la Ligue des nations, Thomas Muller et les siens ne seront même pas dans le chapeau 1 pour le tirage au sort de l'Euro 2020
  2. Getty Images

    #2 La déconvenue suisse de la Belgique

    Balayés 5-2 en Suisse dimanche soir, les Diables Rouges ont tout gâché ou presque. Intraitables jusque-là dans la Ligue des Nations avec trois victoires en autant de rencontres, les joueurs de Roberto Martinez ont perdu totalement le contrôle du match face à une Suisse pourtant menée 2-0. Un aspect mental qui interpelle pour la sélection classée première au dernier classement FIFA. 
  3. Getty

    #3 Sergio Ramos : symbole d'une défense espagnole fébrile

    Après deux victoires inaugurales, la Roja a chuté lors de ses deux dernières sorties dans la Ligue des Nations, à chaque fois sur le même score de 3-2. Dépassé par la jeunesse anglaise et la rage croate, Sergio Ramos n'a pas pu colmater les brèches. En difficulté au Real Madrid sur ce début de saison, le capitaine espagnol a vécu des rencontres compliquées également en sélection. 
  4. Getty Images

    #4 L'Islande réalise quatre défaites de rang : les Vikings ont pris froid

    L'une des nations européennes les plus en progression ces dernières années a vécu trois mois délicats face à la Suisse et la Belgique, en encaissant treize buts en quatre rencontres. Les difficultés sont aussi offensives puisque Gylfi Sigurdsson et ses coéquipiers n'ont inscrit qu'un seul but. Logiquement, l'Islande évoluera dans le second niveau en 2020.
  5. Getty Images

    #5 Robert Lewandowski : la panne continue en sélection

    Dans la continuité d'une Coupe du monde où il est resté muet (trois matches sans marquer), l'attaquant du Bayern Munich n'est pas parvenu à faire trembler les filets dans cette compétition. Titulaire à trois reprises, il est resté impuissant face aux résultats irréguliers de la Pologne, finalement reléguée dans le second niveau de la Ligue des Nations. Des attaquants comme Milik (Naples) et Piatek (Genoa) ont marqué plus de points que lui sur ces derniers mois...
  6. AA

    #6 En quête de renouveau, la Turquie est toujours au point mort

    Sa belle victoire en Suède lors de la deuxième journée (3-2) ,'aura été qu'un court espoir. La formation dirigée par l'entraîneur roumain Mircea Lucescu n'est pas parvenue à éviter une rélégation en Ligue C. Sur le papier, la Turquie présentait pourtant un beau trio offensif avec Cengiz Under (AS Rome), Cenk Tosun (Everton) et Hakan Çalhanoğlu (AC Milan). Les promesses devront encore attendre. 
  7. Getty Images

    #7 Un zéro pointé pour l'Irlande du Nord

    La formation irlandaise est la seule équipe avec l'Islande, la Lituanie et Saint-Marin à n'avoir pris aucun point dans cette Ligue des Nations 2018. L'une des surprises de l'Euro 2016 en France avec un huitième de finale n'est pas parvenue à retrouver la solidité défensive qui faisait sa force jusque-là.
  8. Getty Images

    #8 En plein doute à l'OM, Kostas Mitroglou ne rebondit pas avec la Grèce

    Auteur de trois buts cette saison en Ligue 1 avec l'OM, l'attaquant de 30 ans est sous le feu des critiques du côté de la Canebière suite à ses nombreuses maladresses devant le but. Titularisé à quatre reprises avec la Grèce dans cette compétition, il n'a marqué qu'un seul but et n'a pas permis à sa sélection d'éviter une troisième place inconfortable dans le troisième niveau de la Ligue des Nations.