"Van Gaal déteste les Brésiliens"

(C)Getty Images

Louis van Gaal et les joueurs brésiliens, une grande histoire d’amour. C’est ce qui semble ressortir du livre des jumeau Rafael et Fabio, 'The Sunshine Kids: Fabio & Rafael Da Silva'.

Arrivés à Manchester United en 2008, les deux Brésiliens ont rapidement conquis les coeurs mancuniens et Sir Alex Ferguson. Ayant gagné notamment trois titres de champions d’Angleterre, Rafael a été celui qui a le plus réussi à Manchester United. Malheureusement, l’aventure a pris fin en 2015 avec un départ vers l’Olympique Lyonnais.

Un départ forcé malgré cinq saisons entre Rhône et Saône qui porte le nom d’une seule personne : Louis van Goal. L’ancien sélectionneur des Pays-Bas a repris les rênes du club anglais, après une parenthèse manquée de David Moyes.

Réputé depuis ses débuts dans le coaching comme stricte dans ses méthodes, Van Gaal n’a pas dérogé à sa réputation chez les Red Devis. Malgré une Coupe d’Angleterre en 2016, ses méthodes n’ont pas vraiment convaincu. Il faut dire que le Néerlandais n’est pas du genre à prendre des pincettes et Rafael en a fait les frais, le tout sans avoir vraiment d’explication.

L'article continue ci-dessous

Six ans après son départ de Manchester United, l’actuel latéral droit de l’Istanbul Basaksehir est revenu sur les raisons de son départ et sur la réputation qui suit celui qui est le favori pour reprendre le poste de sélectionneur des Pays-Bas, pour la troisième fois de sa carrière.

"Quand van Gaal est arrivé, il a simplement dit : 'ok, tu pars'. Il est arrivé avec une idée des joueurs qu'il voulait, et qu'il ne voulait pas, et il s'est mis à faire ces changements instantanément (...) Il ne me l'a jamais expliqué", déclare le Brésilien dans le livre.

"Mais j'ai entendu quelques explications de la part d'autres personnes et, même avant son arrivée, tout le monde me disait : “il déteste les Brésiliens”. Je ne sais pas si c'est vrai ou non mais j'ai entendu dire que ça a commencé avec Rivaldo quand Van Gaal était manager de Barcelone. Il a mis Rivaldo sur le banc et Rivaldo a commencé à dire du mal de lui, à essayer de le virer."