Tottenham 2-7 Bayern - Au terme d'un match fou, Gnabry et les Bavarois impressionnent !

Dernière mise à jour
Getty Images

Le 18 septembre, Tottenham avait débuté son parcours en Ligue des champions avec un match nul (2-2) concédé sur le terrain de l'Olympiakos, tandis que dans le même temps, le Bayern Munich surclassait l'Etoile Rouge de Belgrade (3-0).

Ainsi, Tottenham avait grand besoin d'une victoire ce mardi soir face aux partenaires du Français Kingsley Coman, si le club anglais espérait lutter pour la première place du groupe. De plus, les hommes de Mauricio Pochettino espéraient sa rassurer, eux qui n'ont remporté qu'un seul match sur leurs quatre dernières sorties. 

Tottenham ouvre le score face à un Bayern renversant

Rassurés, les locaux ne l'auront été que l'espace de trois minutes, ce mardi soir. Et pour cause, après une bonne récupération de Moussa Sissoko dans les pieds de son partenaire en sélection Corentin Tolisso, Heung-min Son frappait sans contrôle du pied droit et trompait Manuel Neuer à la 12ème minute de jeu. Tottenham menait 1-0, mais le Bayern Munich parvenait à égaliser dans la foulée ou presque, quand Joshua Kimmich récupérait le cuir à la 15ème minute de jeu, crochetait Tanguy Ndombélé et déclenchait une merveille de frappe dans les filets d'un Hugo Lloris condamné à constater les dégâts. Debouts, les supporters n'avaient plus qu'à s'asseoir à nouveau...

Joshua Kimmich Tottenham Hotspur FC Bayern München Champions League 01102019

L'article continue ci-dessous

Le Bayern était de retour, et n'avait eu besoin que de 3 minutes pour y parvenir. Et la suite n'allait pas être plus glorieuse pour les locaux. Après avoir égalisé, le Bayern s'offrait même le luxe de rentrer aux vestiaires avec l'avantage au score, sur une réalisation de l'inévitable Robert Lewandowski (1-2, 45e). Le Polonais assomait ses adversaires du soir en s'illustrant sur une frappe en pivot parfaitement maîtrisée aux 20 mètres... De nouveau, injouable pour Hugo Lloris. 

Grâce à un quadruplé de Gnabry, les Bavarois déroulent au retour des vestiaires

Assomés par ce but juste avant la pause, les Anglais allaient ensuite subir la loi des hommes de Niko Kovac. À la 53ème minute de jeu, d'abord, quand Serge Gnabry profitait d'un service du Français Benjamin Pavard pour éliminer Serge Aurier d'un crochet salvateur, avant d'inscire un troisième but. À la 55ème minute, ensuite, quand ce même Serge Gnabry s'offrait un doublé sur une passe décisive signée Corentin Tolisso et enfoncait encore un peu plus les Spurs. 

Mais Tottenham allait ensuite réduire le score sur un pénalty concédé par Kingsley Coman et finalement accordé par la VAR. Comme à son habitude, c'est Harry Kane qui se chargeait de le transformer. Sans broncher, l'international anglais réduisait le score (61e) et redonnait un peu d'espoir à son équipe. En vain, Serge Gnabry inscrivant même un cinquième but synonyme de triplé pour lui (85e), avant que Robert Lewandowski n'y aille de son doublé dans la foulée (87e). Tottenham n'y était plus depuis longtemps, et la défaite allait se muer en véritable humiliation quand Serge Gnabry, non rassasié, signait un quadruplé surréaliste sur l'engagement ou presque (88e)... Dépassés et humiliés, les Spurs réalisent la très mauvaise opération, eux qui comptent déjà cinq points de retard sur leurs adversaires du soir... Au contraire, les joueurs du Bayern Munich ont fait passer un sérieux message face aux finalistes de la dernière Ligue des Champions : il faudra bel et bien compter sur eux cette saison en Ligue des Champions.