Milan - Lazio, Tiémoué Bakayoko victime de chants racistes

Commentaires()
Getty
Avant le match entre Milan et la Lazio en Coupe, Tiémoué Bakayoko a été la cible de chants racistes de la part des supporters romains.

Le racisme continue de sévir dans les stades italiens. Après le Napolitain Koulibaly et les Juventini Kean et Matuidi, c'est le Français Tiémoué Bakayoko qui a pu le mesurer à ses dépens ce mercredi.

Milan recevait la Lazio dans le cadre des demi-finales de la Coupe d'Italie et l'avant-match a été marquée par un climat délétère, en particulier à cause du comportement des "fans" biancocelesti. Ces derniers ne se sont pas contentés d'arborer une banderole à connotation raciste. Ils s'en sont donc pris au joueur d'origine ivoirienne du camp adverse.

Des insultes et chants racistes ont été entonnés par les tifosi visiteurs avant même qu'ils aient pénétré l'enceinte de San Siro. Ensuite, durant la phase de l'échauffement et alors que l'ancien monégasque était sur la pelouse, de nouvelles railleries sont descendues des tribunes. Des sons nébuleux que les supporters locaux ont eu la bonne idée de couvrir en exprimant leur soutien pour leur joueur. En revanche, il a été impossible de masquer les bananes gonflables par le parquet visiteur.

Malgré toutes ces scènes, le match a bien eu lieu et il n'est pas certain que l'arbitre de la rencontre signalera toutes ces dérives dans son rapport.

L'article continue ci-dessous

Pour rappel, et il est utile de préciser que cela ne justifie en rien la betise humaine, Bakayoko avait provoqué le peuple laziale lors de la dernière confrontation entre les deux équipes en championnat. Après le succès des siens (1-0), il s'était dirigé vers les tifosi en brandissant le maillot d'Acerbi, le joueur de la Lazio qui avait nargué les Milanais à travers quelques déclarations avant la partie. Bakayoko s'était ensuite excusé pour ce geste.

 

 

Fermer