Stade Rennais : la prolongation de Georginio Rutter au point mort

Georginio Rutter Rennes UEFA Youth League
Getty
L'attaquant Georginio Rutter (18 ans) arrive en fin de contrat à Rennes. S'il ne prolonge pas d'ici-là, il pourra s'engager ailleurs dès janvier.

Le Stade Rennais peut-il perdre l'un de ses grands espoirs dans les prochains mois ? En fin de contrat en juin 2021, l'attaquant Georginio Rutter (18 ans) n'a toujours pas prolongé. Il sera libre de s'engager avec le club de son choix dès le mois de janvier. Un enjeu majeur pour les dirigeants qui s'activent en coulisses pour conserver cet élément prometteur, absent du groupe ayant fait le déplacement à Strasbourg vendredi dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1.

Horizon 2024 pour Rennes

Le directeur technique Florian Maurice a pris les choses en main pour tenter de convaincre Georginio Rutter de rester dans son club formateur. Les récentes discussions tournaient autour d'une prolongation de trois ans, jusqu'en 2024, mais elles n'ont pas permis d'aboutir à un terrain d'entente pour l'instant.

Bien conscient de la situation, et désireux d'opter pour le meilleur projet sportif, Georginio Rutter, dont la collaboration avec l'agence allemande ROGON a été officialisée en mai dernier, ne souhaite pas se précipiter, d'autant qu'il n'entre pas réellement dans la rotation de Julien Stéphan depuis l'entame de la saison.

L'entraîneur rennais ne l'a fait rentrer que quelques secondes pour sa première apparition dans l'élite lors d'une victoire 3-0 à Saint-Etienne le 26 septembre. Depuis, rien, hormis quelques apparitions dans le groupe. Cela ne devrait pas aller en s'arrangeant puisque M'Baye Niang, longtemps proche d'un départ, a fini par revenir dans le circuit, reléguant le jeune Rutter au quatrième rang dans la hiérarchie des avant-centres derrière Serhou Guirassy, Niang donc, et Adrien Hunou.

Georginio Rutter France U17 2019

En interne, on souffle volontiers que Julien Stéphan ne le juge pas suffisamment prêt pour bousculer la concurrence. On prône la patience le concernant, en ajoutant que le travail effectué par 'Georgi' est "satisfaisant et qu'il "fait preuve d'un bon état d'esprit lors des séances".

L'article continue ci-dessous

Tout reste ouvert

Ces derniers mois, le buteur de la génération 2002 a vu ses copains Eduardo Camavinga et Brandon Soppy s'installer en équipe première pendant que lui est resté cantonné au rang de "bizut". Un statut que le natif de Plescop traîne depuis plus de deux ans. Il convient de rappeler que Rutter a été le premier 2002 à intégrer régulièrement les entraînements de l'équipe première du Stade Rennais, en 2018, avec le coach Sabri Lamouchi. Il a aussi été le premier joueur de sa génération à signer professionnel à 16 ans et quatre mois, sous la présidence d'Olivier Létang, quelques mois seulement avant Camavinga.

La signature s'était faite sous certaines conditions, et toutes les cases n'ont pas été remplies aujourd'hui. Le joueur a eu sa part de responsabilité. "J’ai un petit peu cogité après tout ce qui est arrivé pour moi. Mais je me suis tourné vers ma famille, qui m’a permis de rebondir et au final je suis content d’avoir connu cette mauvaise passe car je suis revenu plus fort", nous disait-il fin 2019 au moment de disputer la Coupe du monde U17 avec l'équipe de France (15 buts en 46 sélections des U16 aux U18). 

Sa situation contractuelle a déjà réveillé plusieurs clubs en France comme à l'étranger. Ainsi, les sollicitations seraient nombreuses, même si dans son entourage on assure qu'aucune décision n'a été prise tant dans le sens d'un départ que d'une prolongation. Tout reste ouvert, mais l'horloge tourne.

Fermer