Stade Rennais - Julien Stéphan, l'intérim au pied levé

Commentaires()
© STADE RENNAIS FC
Promu ce lundi à la tête de l'équipe première, le fils aîné de Guy Stéphan devrait diriger son premier match de Ligue 1 mercredi à Lyon (19h).

Chez les Stéphan, c'est une histoire de famille. Le père, Guy Stéphan, est l'adjoint de Didier Deschamps en équipe de France. Et Julien, le fils aîné, est à la tête de l'équipe réserve du Stade Rennais depuis plus de trois ans. Une vocation pour l'entraîneur de 38 ans, formé au PSG, qui a vite décidé de raccrocher les crampons pour passer de l'autre côté de la ligne de touche. Promu à la tête de l'équipe première du club breton ce lundi après la mise à pied de Sabri Lamouchi, il devrait diriger son premier match de Ligue 1 mercredi à Lyon. Une première sortie dans l'élite, un mois et demi seulement après son "faux-départ" comme adjoint de Thierry Henry à l'AS Monaco.

"Je me suis intéressé très vite et très tôt à l'entraînement, certainement de part mon histoire familiale, expliquait Julien Stéphan pour Goal l'an dernier. J'ai décidé de franchir le pas à 24 ans et d'arrêter de jouer à 26 ans pour me reconvertir définitivement dans l'entraînement. J'ai toujours eu cette passion et j'ai toujours considéré que ce serait ma deuxième vie après celle de joueur de foot." Détenteur du BEPF, l'ancien Parisien ne s'est pas trompé. Et ce n'est donc pas avec l'AS Monaco -qu'il n'a pu rejoindre avec l'acccord de son club- mais bien sous les couleurs rennaises qu'il devrait s'assoire pour la première fois sur un banc de Ligue 1. 

Une pige ou plus ?

Passé par le FC Drouais où il coachait les jeunes, Julien Stéphan n'a cessé d'avancer. Avec les U17 et U19 de Châteauroux, puis deux ans à Lorient avant de rejoindre Rennes. "J'ai eu des choix à faire. À chaque fois, je les ai fait en pensant que c'était une évolution dans mon parcours. À l'issue de mes deux ans à Châteauroux, j'ai eu la possibilité d'arriver à Lorient dans un club avec une philosophie de jeu très claire, où j'ai pu connaître Christian (Gourcuff) et ses principes, nous disait-il. Après ces deux ans, Rennes, qui pour moi est une référence en terme de formation, m'a sollicité et ça me semblait être une opportunité intéressante. J'ai travaillé pour avoir ces opportunités, mais encore faut-il les saisir et satisfaire les exigences de ses employeurs..." C'est le cas à Rennes, malgré les moins bons résultats de l'équipe réserve ces derniers mois. 

Arrivé en 2012, Julien Stéphan a d'abord pris les commandes de l'équipe U19 avant d'être promu avec la réserve en 2015 suite au départ de Laurent Huard. Il a connu deux montées successives, et une descente en N3 cette année. Son ami Abdel El Kouraichi (Saint-Malo), avec lequel il a été formé à Paris, décrit "quelqu'un de réfléchi, qui a toujours eu un coup d'avance sur les autres." Il précise que "le plus dur maintenant, c'est de durer". D'autant que plusieurs noms ont circulé ces dernières semaines pour succéder à Sabri Lamouchi, parmi lesquels Laurent Blanc (libre) et Rémi Garde (Impact de Montréal). Deux profils appréciés de la direction.

Prochain article:
Toulouse-Angers (22e journée) déjà décalé
Prochain article:
Arsenal-Chelsea : Giroud estime que cela sera "spécial" à l'Emirates pour son retour
Prochain article:
Comment Manchester City a essayé de recruter John Terry en 2009
Prochain article:
Le duo Neymar-Mbappé, le PSG, Ronaldo, la C1... : Buffon se confie
Prochain article:
French Connection : Fabregas à la rescousse de Monaco
Fermer