Shakhtar Donetsk-OL : Dans le dur, Nabil Fekir reste l'atout maître des lyonnais

Commentaires()
Getty
Même s'il n'a pas encore retrouvé tous ses moyens physiques, Nabil Fekir conserve la confiance de Bruno Genesio. Le capitaine reste un joueur à part.

D'abord il y a les chiffres, leur réalité et leur interprétation. Fait incontestable : avec 4 buts et autant de passes décisives au compteur depuis le début de la saison, Nabil Fekir n'est pas vraiment dans ses standards. Mais il faut aller chercher un peu plus loin pour comprendre pourquoi, à l'aune du match le plus important de cette fin d'année pour l'OL, Bruno Genesio a décidé de lui faire aveuglément confiance. Les statistiques sont à mettre en perspective : décisif à 8 reprises en 14 matches toutes compétitions confondues, son ratio n'est tout de même pas des plus mauvais. Ensuite, il y a le détail. Lorsqu'on y entre, on s'aperçoit que l'international français répond présent quand la route s'élève. Avec deux buts et deux passes décisives en Ligue des champions, il est le joueur le plus décisif de l'effectif dans la compétition à égalité avec Memphis Depay. Et puis, il y a ce qui se quantifie moins : son aura dans le vestiaire, la confiance que sa présence peut insuffler, les circuits que sa technique permet. Par dessus tout, Bruno Genesio n'entend pas gérer le cas particulier autrement qu'avec ses méthodes habituelles. 

Le problème semble avant tout physique

Le leadership de Nabil Fekir est technique. Au sein du vestiaire, tous ses coéquipiers admirent sa capacité à faire la différence sur un geste ou une inspiration et sont conscients de ce que cela représente. "J'apprécie beaucoup Nabil et le groupe l'apprécie, témoignait Bertrand Traoré en conférence de presse mardi à Kiev. Il est très important pour l'équipe. Il a été un peu moins bien mais il est toujours décisif pour l'équipe". Dans un style différent qui caractérise bien ses méthodes de management, Bruno Genesio accentuait : "Est-ce que si Messi est dans une période un peu moins bonne à Barcelone et qu'il y a un match décisif à jouer Valverde va le mettre sur le banc ? Si Cristiano Ronaldo est un peu moins bien avec la Juventus, Allegri le mettra-t-il remplaçant pour une rencontre décisive ?". La comparaison peut paraître un peu douteuse mais le message lui est très clair. Si son meilleur joueur est en état de jouer, alors il jouera. 

L'article continue ci-dessous

Nabil Fekir

La déclaration ne suffit pas à lever toutes les interrogations. Depuis son retour de blessure le 2 novembre dernier (il avait manqué près d'un mois de compétition suite à une entorse de la cheville), Nabil Fekir montre des limites physiques à travers ses prises de balle, ses percussions et ses dribbles courts qu'il n'effectue pas tout à fait avec la même vitesse d'exécution qu'avant. Son retour en équipe de France - il avait été convoqué par Didier Deschamps une petite semaine seulement après son retour à la compétition - était peut-être un peu prématuré et ne lui a pas permis de retrouver le rythme. Laissé au repos face à Guingamp, il ne s'était pas montré plus en jambes face à Saint-Étienne le 23 novembre dernier et sa sortie à la mi-temps avait donné lieu à une petite controverse sur l'état de ses adducteurs, vite balayée par le principal intéressé. Quelques jours plus tard à Manchester City, il était encore apparu emprunté physiquement mais avait livré un match correct qui suscitait l'espoir de le voir enchaîner à Lille le week end suivant. Bruno Genesio avait préféré le laisser sur le banc, confirmant ainsi que son capitaine n'était pas dans les meilleures dispositions. La débâcle face à Rennes, dernier match en date de l'OL, n'a rassuré personne. 

Dans quel état se trouve aujourd'hui Nabil Fekir ? Pour le moment, les discours sont plus rassurants que ce que l'international français montre lorsqu'il est sur le terrain. "Nabil s'est entraîné et s'est bien préparé pour le match de demain, expliquait Bruno Genesio devant la presse. C'est notre capitaine et il est prêt à faire un grand match demain, comme toute l'équipe, prêt à aller chercher la qualification". Même s'il a déjà donné les mêmes garanties ces dernières semaines sans que les résultats ne suivent, l'entraîneur rhodanien semble en être convaincu. Le report du match face à Toulouse le week-end dernier aura peut-être laissé à Nabil Fekir un temps de travail suffisant pour retrouver la forme. Pour les Lyonnais, il faut l'espérer, car dans un match qui a tout du vrai piège, à Kiev, par température négative et probablement sous la neige, ils auront besoin de lui.

Prochain article:
OL, Nabil Fekir : "Je vais sereinement à Geoffroy Guichard, j'ai l'habitude des sifflets"
Prochain article:
Alexander-Arnold signe un nouveau contrat de cinq ans avec Liverpool
Prochain article:
Bayern Munich, Niko Kovac : "Nous sommes les chasseurs"
Prochain article:
Man City envisage de signer un nouveau latéral gauche alors que Guardiola confirme "trois ou quatre" cibles au milieu
Prochain article:
Arsenal, Unai Emery : "Perdre contre Chelsea nous écarterait définitivement du top 4"
Fermer