News Résultats en direct
Serie A

Serie A - Le président de Brescia intime à Balotelli de ne pas partir en janvier

12:52 UTC+1 02/12/2019
Mario Balotelli Brescia
Massimo Cellino, qui avait lui-même déclaré que son attaquant, visé par des cris racistes, essayait de "s'éclaircir", espère qu'il ne partira pas.

Mario Balotelli pourrait quitter Brescia en janvier lors du mercato d'hiver, à peine six mois après son retour en Serie A. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre le président du club, Massimo Cellino.

Depuis son arrivée, l'attaquant a disputé huit matches et inscrit deux buts. Des prestations éclipsées par les cris racistes qu'il a subis lors d'un déplacement sur la pelouse du Héllas Vérone début novembre. Il avait alors menacé de quitter la pelouse avant de se raviser.

Serie A - Mario Balotelli, le président de Brescia choque par ses propos racistes

Peu de temps après ces incidents, le président du club Massimo Cellino s'était fendu d'une sortie honteuse, affirmant que le joueur était "noir mais essayait de s'éclaircir". Il a admis avoir dit une "bêtise", avant de se projeter sur l'avenir de Balotelli.

"Mario est triste parce qu'il ne peut pas s'exprimer en football, a-t-il déclaré à Le Iene. Pour lui, jouer en Serie A est un grand sacrifice, peut-être qu'il pensait que c'était plus simple.

"En janvier il peut partir gratuitement. Là maintenant il doit choisir son chemin. Il doit se convaincre. Je ne veux pas qu'il parte. S'il part, les deux parties ont perdu leur pari."

Il a ensuite nié avoir voulu tenir des propos racistes à propos de l'international italien. "Je voulais minimiser tout ça, mais j'en ai trop fait", a-t-il assuré.

"Moi, raciste ? Je suis catholique, je ne peux pas l'être. Qu'est-ce que je voulais dire en disant qu'il s'éclaircissait ? Si vous ne l'aimez pas, cela veut-il dire qu'il doit être plus clair pour être accepté ?"

"J'ai parlé avec lui hier, ce n'est pas moi qui l'ai offensé. Quand ma blague a été tournée ainsi [par les médias], j'étais plus inquiet pour Mario que quoi que ce soit d'autre. Ma phrase a été manipulée. Je fais des blagues aussi."

"Après Vérone, je lui ai dit d'acheter un pot de peinture, pour qu'il fasse plaisir à tous ces b*tards. Ce sont des c*** qui vont au stade pour offenser. Mario n'est pas un guerrier qui défie tout le monde, ce n'est pas le cas. Mario doit faire sentir aux gens qu'il souffre."

Après avoir été écarté lors de la défaite contre la Roma (0-3), Balotelli était de retour dans le XI de départ contre l'Atalanta ce samedi (0-3), mais sans parvenir à obtenir un résultat plus positif sur le terrain.