Serie A - Le défenseur de Naples Kalidou Koulibaly a subi des cris et des insultes racistes contre l'Inter Milan

Commentaires()
(C)Getty Images
À plusieurs reprises lors du choc du championnat italien, l'international sénégalais a été victime de cris de singes de la part du public milanais.

Si l'Inter Milan a fini par battre Naples sur le terrain grâce à un but dans le temps additionnel de Lautaro Martinez, l'affiche du "Boxing Day" italien a été marqué par des cris de singes de la part de certains supporters présents à San Siro qui visaient Kalidou Koulibaly.

"On a demandé à trois reprises la suspension du match"

Le défenseur central sénégalais a fini par perdre ses nerfs d'ailleurs en seconde période, exclu par l'arbitre après l'avoir applaudi ironiquement. Selon Carlo Ancelotti, les autorités ont bien été prévenues par rapport à ces insultes racistes. "On a demandé à trois reprises au procureur fédéral la suspension du match à cause des cris racistes."

L'article continue ci-dessous

L'entraîneur italien regrettait l'absence de décision forte de la part de ces instances présentes au stade mercredi soir. "Il y a eu des annonces faites au micro mais le jeu a continué. Ça a rendu Koulibaly nerveux. La prochaine fois, nous quitterons le terrain nous-mêmes, ce n'est pas acceptable"

De son côté, Kalidou Koulibaly a donné sa réaction sur Twitter. "Je regrette la défaite et d'avoir quitté mes frères, a-t-il expliqué. Mais je suis fier de la couleur de ma peau. D'être français, sénégalais, napolitain : homme."
 

Fermer