News Matches
Coupe du monde

Que risque Samuel Eto'o selon la loi qatarienne pour avoir frappé un supporter après Brésil-Corée du Sud ?

12:06 UTC+1 06/12/2022
Samuel Eto'o fight
Samuel Eto'o a frappé un supporter algérien après la rencontre entre le Brésil et la Corée du Sud. Que risque-t-il selon la loi qatarienne ?

Président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto'o est resté au Qatar après l'élimination de son pays lors de la phase de groupes.

L'ancienne gloire des Lions indomptables a ainsi assisté le lundi 5 décembre 2022 au huitième de finale entre le Brésil et la Corée du Sud.

Après la rencontre, Samuel Eto'o a quitté le stade et a fait de nombreux selfies avec des supporters. Lorsqu'un d'entre eux s'est approché de lui, le ton est monté et Samuel Eto'o a frappé le supporter.

Pourquoi Samuel Eto'o a frappé le supporter ?

Le supporter frappé par Samuel Eto'o est un Youtubeur algérien quo s'appelle Saïd Mamouni. Lorsqu'il s'est approché de Samuel Eto'o il lui a demandé comment allait Bakary Gassama.

Bakary Gassama est l'arbitre du barrage retour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 entre l'Algérie et le Cameroun. Un match perdu par l'Algérie dans les arrêts de jeu de la prolongation, synonyme de non qualification pour le Mondial au Qatar.

En Algérie, après cette élimination, l'arbitre a été accusé, sans fournir la moindre preuve, d'avoir truqué le match.

C'est pour cette raison que Saïd Mamouni a demandé à Samuel Eto'o des nouvelles de l'arbitre ce qui l'a passablement énervé au point de frapper le Youtubeur algérien.

Que risque Samuel Eto'o ?

Sur sa chaîne Youtube, Saïd Mamouni a publié un message expliquant qu'il était dans un poste de police qatarien pour porter plainte contre Samuel Eto'o.

Mais Samuel Eto'o peut-il être condamné pour son coup de poing ? Au Qatar, selon l'article 308 du code pénal, quiconque commet une agression entraînant un handicap ou une incapacité de travail de plus de 20 jours est puni d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à deux ans de prison et d'une amende de 10 000 riyals qatariens (environ 2615 euros).

La victime d'Eto'o n'ayant aucune blessure, Samuel Eto'o devrait écoper d'une amende de 500 riyals qatariens (environ 130 euros).