News Résultats en direct
PSG

PSG, Tuchel laisse planer le doute pour Aréola

08:30 UTC+2 19/08/2019
Thomas Tuchel PSG
L'entraîneur du PSG a évoqué la situation de son gardien de but. Il a expliqué que son statut de numéro un dans les buts sera "à confirmer".

Première défaite de la saison pour Paris à Rennes ce dimanche soir. Grâce à des buts de Niang et Del Castillo, les Bretons ont fait tomber le champion de France en titre dès la seconde journée de championnat. En conférence de presse, Thomas Tuchel a une nouvelle fois laisser planer le doute sur le statut d'Alphonse Aréola dans les buts du Paris Saint-Germain et considère qu'il va encore devoir prouver qu'il a les épaules pour remplir le rôle de numéro un.

"Il n'a pas eu grand chose à faire ce soir (dimanche, ndlr), je ne me souviens pas de grosses occasions pour Alphonse. Deux frappes, deux buts, voilà c'est tout (...) Je ne peux pas promettre des choses quand le mercato est ouvert, je ne peux rien confirmer. Chaque joueur doit montrer sa qualité, c'est valable aussi pour Alphonse. Mais aujourd'hui ce n'est pas le moment de discuter de lui, on ne peut rien confirmer", a avancé l'entraîneur du PSG.

"Neymar ne partira pas sans recrutement"

Thomas Tuchel a analysé la défaite du PSG : "On a marqué le premier but, on a contrôlé le match et on a fait des erreurs. On devait fermer le match après le premier but. On n'a pas été capables de le faire. On a encaissé un but avec un 2 contre 1 dans la surface. Normalement, si les deux Brésiliens (Marquinhos et Thiago Silva) sont à leur meilleur niveau, on ne prend pas le but. On s'est rapprochés très près de la surface rennaise, mais on a manqué de tonicité pour gagner les uns contre uns offensifs. Dans ces conditions, c'était difficile de se créer des occasions. On peut perdre un match comme ça, mais on pouvait aussi le gagner".

L'entraîneur du PSG accepte la pression due à son poste et à l'arrivée de Leonardo cette saison dans le club de la capitale : "Je suis entraîneur, je suis un homme très heureux parce que c'est un cadeau d'entraîner. Vous aussi je pense. Vous travaillez dans le foot. C'est une vie heureuse, sans pression. Il n'y a personne qui se met plus de pression que moi. C'est pareil pour chaque entraîneur"

L'Allemand a relativisé l'absence de Neymar : "Il était déjà absent lors du Trophée des champions et contre Nîmes. Toutes les questions sont sur lui, mais ce n'est pas le problème. Il ne partira pas sans recrutement, ce n'est pas possible. C'est clair. S'il reste, on aura un joueur qui gagne des uns contre uns. On a manqué de capacité d'accélération, de timing. Il y a de petites situations où l'espace s'est ouvert mais l'action ensuite n'a pas été décisive".