News Résultats en direct
Paris Saint-Germain

PSG : Neymar revient sur son retour avorté au Barça

10:26 UTC+1 26/01/2022
20220119_Neymar
Malheureux depuis son arrivée au PSG, Neymar a souhaité retourner au Barça, avant tout pour retrouver la joie de vivre.

Juillet 2017. Le PSG fait un coup de force et dérègle le marché des transferts avec une recrue record. Quelques mois après la fameuse remontada subie contre le Barça, le club parisien va prendre sa « revanche » en arrachant Neymar aux Blaugrana contre un chèque de 222 millions d’euros, montant de la clause du Brésilien.

Quatre ans après le PSG a refait le coup, certes dans d’autres conditions, avec Lionel Messi. Les deux compères se sont donc retrouvés mais ces retrouvailles auraient pu avoir lieu bien avant.

Deux ans après son arrivée à Paris, Neymar se sentirait mal dans la capitale parisienne et souhaiterait qu’une seule chose : retourner au Barça. Malgré la trahison, le club barcelonais n’est pas contre et va tenter de tout faire pour rapatrier le prodige en Catalogne. Sans succès…

Rien contre le PSG

A l’occasion de la sortie du documentaire sur Netflix lui étant consacré, Neymar est revenu sur cette volonté de retourner en Liga. Non pas à cause du PSG mais bien de son mal-être. Depuis ses débuts en professionnel, l’ailier brésilien est un joueur qui fonctionne à l’affection et il n’est jamais aussi fort que quand il se sent aimé.

Malgré la présentation en grande pompe au moment de son arrivée et un salaire XXL, ce sentiment d’amour, Neymar ne l’a pas ressenti comme au Barça.

« Quand j’ai pris la décision de quitter le PSG, ce n’était pas à cause d’un fan ou d’un club. C’est parce que j’ai vu que je me sentais mieux ailleurs, a révélé le numéro 10 brésilien sur Netflix. Autant je ne veux pas être au club, autant je ne veux pas être ici, autant je dois me sentir heureux, m’entraîner et me préparer à jouer. Parce que si je joue mal, ils ne diront pas : « Oh, Paris a mal joué. Je n’ai jamais rien eu contre les supporters du PSG, ni contre le club lui-même. Ça n’a jamais été ça. Au contraire. Je suis très reconnaissant, nous sommes du même côté, nous défendons le même maillot. Je suis là pour aider. »