PSG : négociations, premiers contrats, section féminine, Pochettino... quel est le rôle d'Antero Henrique ?

Antero Henrique

Depuis son départ du PSG à l’été 2019, Antero Henrique n’a jamais perdu de vue le club de la capitale et ses propriétaires qataris. Avant de faire son retour dans les affaires parisiennes, le Portugais a été nommé en mars comme directeur sportif de la Qatar Stars League avec pour mission de négocier les départs et les arrivées de joueurs. 

Mais depuis plusieurs semaines son nom est revenu dans l’actualité du PSG. D’abord dans la prolongation de Kylian Mbappé, où son rôle comme celui de Luis Ferrer, a été prépondérant avant d’être associé d’un peu plus près aux affaires internes du club. Comme un consultant extérieur mandaté pour mener à bien les ventes des indésirables dans le nouveau projet parisien. Mais aussi d’autres chantiers.

Il y a d’abord la partie négociations de contrat. C’est sur ce point que l’ex-DS du PSG est intervenu dans l’arrivée de Vitinha. Idem pour Christophe Galtier, dont l’officialisation sur le banc parisien ne devrait plus tarder. Ce qui n’empêche pas Campos, qui le connaît depuis leurs années communes à Porto mais avec qui les relations sont avant-tout professionnelles, d’être présent durant les discussions. 

Entre le nouveau conseiller sportif de Paris, qui reste l’architecte du projet, et Henrique, la répartition des tâches est claire. Le premier à tout pouvoir pour dessiner les contours de l’équipe première et l’intégration d’un jeune du centre à l’effectif pro ne peut se faire sans son aval. Ce qui a été le cas pour Ayman Kari, dont l’officialisation pourrait avoir lieu en début de semaine prochaine.

Deux missions sur trois remplies chez les filles

Le second s’occupe de la partie commerciale pour les joueurs qui arrivent et qui partent. Mais son rôle s’étend à d’autres étages du club : c’est bien l’ancien Monégasque qui a choisi de mettre fin à l’aventure de Mauricio Pochettino mais c’est Henrique qui le lui a annoncé. 

Ce dernier a aussi piloté la constitution du nouvel organigramme du PSG féminin, en désignant un nouveau directeur sportif, Angelo Castellazzi qui remplacera Ulrich Ramé, et une coordinatrice sportive en la personne de Sabrina Delannoy, elle-même ancienne joueuse du club. 

Mais chez les filles sa mission, qui reste temporaire, ne s’est pas arrêtée là. L’ancien directeur sportif parisien a aussi été mandaté par Nasser Al-Khelaïfi afin de gérer les dossiers Marie-Antoinette Katoto et Kheira Hamraoui, dont les solutions sont toujours à l’étude. Et concernant l’attaquante internationale, il a personnellement piloté le dossier et pu agir avec toute latitude pour faire infléchir sa position vers une prolongation de trois ans.

Cette reprise en main des dossiers existe aussi pour les négociations de premier contrat professionnel. Un domaine dans lequel il avait plutôt excellé lors de son premier passage. Pour obtenir la signature d’Ayman Kari, il a repris le contact via Yohan Cabaye avant de personnellement s’impliquer dans les négociations avec « pragmatisme et précision », explique un proche du joueur. 

Mais là encore, si Henrique a pu garantir une place dans le groupe professionnel parisien, au titi d’or, c’est parce qu’il a eu l’aval de Luis Campos. Ce que ce dernier n’accorde pas à Wilson Odobert (jeune attaquant en fin de contrat aspirant), désormais libre de s’engager où il le souhaite.