Procès de la "sextape" : Karim Benzema jugé coupable

Benzema ValbuenaGetty Images

Dans la forme de sa vie sous les couleurs du Real Madrid et de l'Équipe de France, Karim Benzema est sur son nuage, sportivement. Candidat crédible au prochain Ballon d'Or, l'attaquant français est moins à la fête sur le plan de la justice.

Du sursis et une lourde amende pour Benzema

Après six longues années de polémiques, le joueur formé à l'Olympique Lyonnais a finalement été reconnu coupable, ce mercredi matin, dans le tristement fameux "procès de la sextape". Poursuivi pour complicité de tentative de chantage à l'encontre de son ex-partenaire Mathieu Valbuena, Karim Benzema a en effet été condamné ce mercredi à 1 an d'emprisonnement avec sursis et 75.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Versailles.

Pour rappel, en 2015, une vidéo intime de Mathieu Valbuena avait été dérobée par des maîtres chanteurs, proches de Karim Benzema. Ce dernier a été impliqué pour sa relation avec Karim Zenati, lui-même intermédiaire dans cette affaire. Le parquet avait pour sa part requis 10 mois de prison avec sursis et 75.000 euros d'amende contre l'attaquant des Bleus, rappelant le devoir d'exemplarité d'un joueur désormais considéré au rang de star mondiale.

De leur côté, les avocats de la star du Real Madrid ont annoncé à la sortie de la salle leur volonté claire et déterminée de faire appel de cette décision, se disant sidérés. Ils parlent d'une peine "sévère, injuste" et "d'une condamnation sans preuve". Ils ont aussi dénoncé une présentation tronquée des faits et une condamnation d'affichage.

Une place en EDF encore menacée ?

Lourdement sanctionné sportivement suite à cette affaire, Karim Benzema a longtemps été éloigné de l'EDF de Didier Deschamps, malgré ses performances incroyables. Enfin de retour depuis l'été dernier, celui qui enchaîne les buts en sélection pourrait-il être inquiété par cette condamnation à une peine de sursis ? Noël Le Graët, président de la FFF, avait récemment assuré que le buteur tricolore pouvait dormir sur ses deux oreilles sur ce point.

"Le sélectionneur restera toujours responsable de sa sélection, et Benzema ne sera pas exclu par rapport à une éventuelle sanction judiciaire. Même s’il écope d’une peine de prison avec sursis, il lui reste la possibilité de faire appel d’une condamnation. Donc sa convocation, ou pas, dans les mois prochains ne sera pas liée à ce jugement", avait assuré le président de la FFF dans une interview pour Le Parisien. De son côté, Mathieu Valbuena, victime de cette affaire, n'a plus été appelé avec les Bleus depuis le mois d'octobre 2015.