PORTRAIT - Youth League : Yanis Ammour (MHSC), un buteur en pleine croissance

Commentaires()
Getty
Décisif en Youth League, l'attaquant montpelliérain Yanis Ammour (19 ans) pointe petit à petit le bout de son nez en équipe première.

Mercredi, Yanis Ammour sera bien là. En Turquie. Pour disputer le match aller du second tour de Youth League entre les Turcs d'Altinordu et Montpellier (16h). L'attaquant de 19 ans, qui était sur le banc pour la réception de l'OM en Ligue 1 il y a trois jours, a fait le déplacement avec le groupe U19 mardi matin dans l'espoir d'être décisif pour la qualification en 16e de finale, comme il a pu l'être lors du tour précédent en marquant à l'aller et au retour contre Zilina (5-1 ; 2-0).

Son coach, Frédéric Garny, décrit "un compétiteur, décisif dans les grands moments, avec un pied gauche intéressant et dont la qualité première est la vitesse". Des qualités intrinsèques "au-dessus de la moyenne" sur lesquelles Yanis Ammour s'est longtemps appuyé, sans pour autant chercher à faire plus. Un axe de travail évoqué pour Goal par son entraîneur : "Je l'ai eu presque toute sa formation. En U15, U16 et U19. Il a fallu le pousser, lui faire prendre conscience qu'il devait travailler. Je me souviens, à la salle de musculation, je me cachais pour voir s'il faisait le nombre de séries demandées. Il fallait le suivre parce que de lui-même, jamais il ne les aurait fait."

"Beaucoup plus calme et serein aujourd'hui"

Brahim Thiam, proche de la famille et conseiller du joueur, confirme ce ressenti : "Avec son papa, on essaye de le sensibiliser sur le sérieux et le travail qu'il doit abattre, parce qu'il doit éviter les pièges d'un flegme naturel." Ce à quoi Frédéric Garny ajoute : "Il avait un manque de maturité par rapport à certains joueurs, mais aujourd'hui je le trouve beaucoup plus calme et serein. Il grandit en étant dans le vestiaire professionnel. C'est une bonne chose, à condition qu'il continue ses efforts, car depuis deux ans, il a nettement évolué et désormais il a ce goût pour être dans les zones de finition alors qu'avant il était plutôt un joueur de débordement."

L'article continue ci-dessous

Yanis Ammour Montpellier

Il y a deux ans, Yanis Ammour marquait au Stade de France, lors de la finale de Gambardella remportée contre Marseille (1-1 ; 4-5 tab). Un déclic, dans la mesure où il a été buteur dans un match important. "Depuis, il a compris certaines choses, confirme Brahim Thiam. Et chaque semaine, je lui dis. Même quand il joue en réserve, il doit faire de bons matches. Car si Michel Der Zakarian vient le voir, il faut qu'il montre des choses pour qu'il ait envie de le prendre avec lui."

L'ancien défenseur du club héraultais rappelle que "le coach attend beaucoup de rigueur et de don de soi de la part de ses joueurs". Ce qu'apportent les recrues Andy Delort (5 buts) et Gaëtan Laborde (6 buts). "Yanis est dans le même registre, dit-il. Et il a le devoir de faire plus pour espérer prendre la place d'un Camara ou Skuletic." Le 21 octobre dernier, l'entraîneur de l'actuel dauphin du Paris Saint-Germain lui a ainsi offert ses premières minutes (2) en Ligue 1 contre Bordeaux (2-0). Un premier pas vers l'élite pour le jeune attaquant, qui s'est fixé comme objectif, avec son entourage, de gratter "le plus de minutes possibles" avec l'équipe première dès cette saison.

Prochain article:
Juventus : En peu de temps, João Cancelo a mis Turin à ses pieds
Prochain article:
Avant Manchester City- Everton : Gabriel Jesus n'a pas trouvé le rythme de l'orchestre citizen
Prochain article:
Coupe de France : Andrézieux-OM se jouera à Geoffroy-Guichard
Prochain article:
OFFICIEL - L'attaquant espagnol Jonathan Soriano signe à Al-Hilal
Prochain article:
Juventus : année terminée pour Joao Cancelo, opéré du ménisque
Fermer