Porto - San Iker est de retour !

Commentaires()
Getty/Goal
Annoncé sur le déclin après son départ de Madrid en 2015, Iker Casillas porte aujourd'hui Porto.

Quand Iker Casillas, alors âgé de 34 ans, faisait un poignant adieu à Madrid en 2015, beaucoup pensaient ne jamais revoir l'un des meilleurs gardiens de l'histoire du football à son meilleur niveau.

La suite de sa carrière a même été remise en question, quand l'Espagnol a perdu sa place de numéro un à Porto au milieu de la saison dernière. Mais maintenant, redevenu le premier choix au Portugal, le gardien de 37 ans profite d'un retour au plus haut niveau et est l'un des gardiens les plus en forme de la Ligue des champions, avant le huitième de finale aller contre l'AS Rome.

Après à peine 8 matches de championnat l'an passé, Casillas perdait sa place de titulaire. "Je ne peux pas fermer les yeux sur deux semaines d'entraînement qui n'ont pas répondu à mes attentes", disait alors le coach Conceçao. "Iker ne s'est pas entraîné avec l'énergie que je demande".

Pendant 20 matches, le vainqueur du Mondial 2010 est écarté du XI. Mais ce n'était rien pour un joueur critiqué publiquement par José Mourinho et poussé dehors par Florentino Perez, ce qui avait même laissé à l'ancien Barcelonais Xavi "un goût amer".

"De même que Casillas peut dire qu'il préfère un autre coach comme Del Bosque ou Pellegrini, je peux dire que je préfère Diego Lopez", avait déclaré l'entraîneur portugais à la presse. "Et tant que je suis entraîneur à Madrid, Diego Lopez jouera".

Iker Casillas Porto 2018-19

De nombreuses années après l'une des relations les plus toxiques du football, des détails continuent de filtrer concernant la querelle entre Casillas et Mourinho. L'an passé, le gardien brésilien Julio Cesar, entraîné par Mourinho quand il était à l'Inter, révélait que le Portugais ne s'était jamais entendu avec Casillas. "Il m'a dit que j'avais fait plus d'arrêts avec une seule main que Casillas avec deux".

Plus tard, quand il affirmait qu'il ne l'avait jamais dit, mais qu'il aurait voulu se confronter à son ancien coach, Mourinho le traitait de menteur : "Cela ressemble à une interview de quelqu'un qui est à la fin de sa carrière".

Casillas prouve pourtant qu'il ne s'en ira pas aussi facilement. "Il est le premier à assumer ses responsabilités quand les choses ne vont pas", déclare son ancien entraîneur des gardiens au Real Madrid, Franco Tancredi, à Marca. "C'est un fanatique de l'entraînement, un sportif avec aucune faiblesse évidente, qui parle peu et laisse le terrain parler pour lui".

Quand Casillas parle, il donne raison à Tancredi : "Le coach avait ses raisons", admet-il après être parti à Porto. "C'est parfois stimulant de voir ses coéquipiers de l'extérieur, parce que cela crée un obstacle. J'ai toujours apprécié les obstacles dans ma vie."

Peu, si ce n'est aucun gardien n'a fait face aux obstacles que lui a rencontré. Mais, comme lorsqu'il l'a fait pour jouer 47 matches lors de sa dernière saison à Madrid et 54 lors des deux précédentes, il est retourné au combat au Portugal. Casillas a terminé la saison dernière dans la peau d'un titulaire, aidant Porto à remporter le championnat pour la première fois depuis 2013.

L'article continue ci-dessous
Il a disputé 20 matches pour les leaders du championnat cette saison, rendant 12 clean sheets. En Ligue des champions, il a participé à la première place de Porto en phase de groupe, en devenant au passage le gardien ayant arrêté le plus de penalties dans l'histoire de la compétition - contre le Lokomotiv Moscou.

Casillas a également rejoint Cristiano Ronaldo parmi les joueurs ayant gagné au minimum 100 matches de Coupe d'Europe. Pour celui qui a débuté en Ligue des champions à 18 ans il y a près de 20 ans, sa longévité est rare, tout comme sa passion et son enthousiasme.

"Mon objectif et mon intention sont de gagner des titres et d'aider Porto à continuer à être un club important au Portugal et respecté en Europe", a déclaré Casillas à Esporte Interativo.

Lorsqu'il a quitté Madrid en 2015, Xavi avait déclaré : "Loin de Madrid, ils l'aimeront encore plus". Avec son ambition et son retour en forme, Casillas est certainement très apprécié aujourd'hui à Porto. Et s'il aidait l'équipe à se qualifier pour son premier quart de finale de Ligue des champions en quatre ans, il le sera éternellement.

Fermer