Opération séduction réussie pour Thomas Tuchel au PSG

Commentaires()
Gettyimages
Même s'il n'y a pas eu que des victoires, la tournée en Asie du PSG a été une réussite pour Tuchel, sur tous les plans.

Pour l’instant, Thomas Tuchel a un parcours sans faute. Premier trophée de la saison obtenue grâce à une écrasante victoire face à Monaco (4-0) à Shenzhen pour le Trophée des Champions, groupe soudé, jeunes qui se démènent, tout semble lui sourire.

"Il y a plein d'opportunités pour sourire"

Justement, le sourire est l’arme secrète du technicien : "Il y a plein d'opportunités pour sourire. On a un super groupe, les joueurs sont travailleurs, le club nous a accueilli à bras ouverts. Ils nous sourient beaucoup alors il est difficile de ne pas rendre la pareille. Tout est plus simple avec le sourire. Mon objectif c'est de maintenir cette ambiance au club, que tout le monde se sente bien. Sur le terrain également pour que tout le monde soit concentré et donne le meilleur de lui-même. Cette approche avec les jeunes est la meilleure que l'on puisse avoir." Il l’a bien compris, être ouvert et proche de ses joueurs, contrastant avec le management précédent, est une de clés lui permettant d’avoir un groupe déjà concerné, même s’il n’était pas encore au complet lors de cette tournée en Asie. En interne aussi, on évoque une amabilité, une politesse envers les employés du club parisien et une bonne humeur à toute épreuve. La séduction a donc opéré à tous les étages.

L'article continue ci-dessous

Thomas Tuchel Paris Saint-Germain PSG

Les joueurs, eux, le lui rendent déjà bien. Face au Bayern en Autriche (3-1), malgré la défaite, les jeunes joueurs alignés avaient montré les crocs car l’Allemand a la réputation de ne pas avoir peur d’aligner les joueurs du centre de formation "que ce soit en amical ou en match officiel", dixit le coach. Si des joueurs inexpérimentés n’ont pas pu peser face à une équipe d’Arsenal quasiment au complet à Singapour (5-1), ils ont fait preuve d’une mentalité sans faille en renversant l’Atletico de Madrid (3-2) sur le fil.

Un bizutage en chanson comme symbole d'une ambiance harmonieuse

"Nous ne nous focalisons pas sur le résultat mais sur le contenu d'abord", avait-il prévenu. Pour cette équipe du PSG, le contenu, ce n’est pas seulement sur le terrain. Après le changement de staff technique, l’heure est à l’apprivoisement et la séduction. Et pour le moment, les joueurs sont conquis comme l’en atteste cette scène où les joueurs ont obligé leur entraineur à pousser la chansonnette, en guise de bizutage, en conférence de presse après la victoire en Chine.

Si les protagonistes sont tombés sous le charme de la personne, ils ont d’abord accroché à la philosophie de jeu de l’ancien coach de Dortmund. Porté vers un jeu très offensif avec une exigence qui promet une progression, les entraînements, bien que lourds, se passent bien avec une dévotion de chacun des membres de l'effectif. A l'instar de Thiago Silva, Angel Di Maria, ou encore les jeunes Yacine Adli et Moussa Diaby qui, après de nombreuses heures de vol, ont de suite repris l'entrainement avec leurs coéquipiers. Ce lundi, retour des Mondialistes restants au Camp des Loges pour compléter l'équipe. Thomas Tuchel doit encore séduire les quelques joueurs restants, mais le plus gros est déjà fait.

Fermer