OM, Milik : "Je veux qu'on se souvienne de moi"

Dernière mise à jour
Getty

Malgré un contexte particulier et des secousses en interne, Arkadiusz Milik a réussi ses débuts avec l'OM. Arrivé cet hiver, le Polonais a déjà inscrit trois buts en six matches de Ligue 1. L'attaquant de l'OM s'est relancé et serait d'ailleurs déjà dans le viseur de la Juventus. Dans une interview accordée à L'Equipe, Arkadiusz Milik a avoué qu'il veut marquer l'OM de son empreinte, tout en confessant qu'il aspire encore à jouer dans l'un des plus grands clubs du monde et donc à ne pas s'éterniser chez les Phocéens.

Mercato - OM : Milik, la Juventus ne lâche rien !

"Je suis à l'OM aujourd'hui et je ne pense qu'à l'OM. Bien sûr, j'ai des rêves, et je veux jouer dans les meilleurs clubs du monde. C'est mon objectif. Donc, je me dis : demain, après-demain, que dois-je faire pour être dans ces clubs-là dans deux ans ? Peut-être dans deux mois ? Le chemin, c'est de donner 100 % chaque jour, être prêt à chaque match, et progresser. Dans le foot, deux mois, c'est beaucoup, et deux ans, c'est énorme. Il y a dix ans, je commençais, j'avais 17 ans, aujourd'hui, j'en ai déjà 27, je suis un autre joueur, une autre personne, mais je veux encore grandir, grandir, grandir", a confessé l'avant-centre polonais.

"Je veux jouer dans les plus grands clubs. Nous verrons. Pour l'instant, je veux me montrer ici, et je veux qu'on se souvienne de moi à Marseille. Je veux que les supporters se souviennent de mon nom, comme d'un "grand attaquant. Ce sont de bons débuts, mais je ne suis pas encore à 100%. Je n'avais pas joué pendant plusieurs mois, je dois encore découvrir mes coéquipiers et trouver les automatismes", a ajouté Arkadiusz Milik. 

"J'ai toujours cru en moi"

L'article continue ci-dessous

L'ancien de Naples est heureux de ses débuts dans la ville phocéenne : "Il y a eu pas mal de problèmes depuis mon arrivée, des changements d'entraîneurs. À chaque fois, nous changeons de tactique, nous avons de nouvelles consignes. J'espère que nous arriverons très vite au niveau où nous voulons arriver. (...) Plus je joue, mieux je vais, donc j'ai besoin de jouer. Les premiers matchs ont été difficiles physiquement, ensuite j'ai pris mon rythme et maintenant c'est plus facile. J'ai toujours cru en moi. Bien sûr, les buts m'aident à me sentir mieux. Je sens que l'équipe croit en moi et je me sens important ici".

Mercato - OM : Pol Lirola confirme pour son avenir

Arkadiusz Milik est revenu sur ses premiers jours mouvementés à l'OM avec les débordements des supporters au centre d'entraînement du club : "C'était un peu fou comme situation. Mais j'étais tellement concentré sur le foot, j'avais une telle obsession de retrouver le jeu, de retrouver le terrain, que rien ne pouvait me faire dévier de mon objectif. Même quand les supporters sont entrés ici, cela n'a pas altéré ma concentration".

"Ce que j’ai ressenti ce jour-là ? Je viens de Pologne et, dans les années 1990-2000, il y a eu tellement d'histoires avec les fans que nous avons l'habitude. Après, ce jour-là, c'est allé trop loin : entrer dans le centre d'entraînement, jeter des projectiles sur les vitres, c'est trop. Mais je comprends aussi leur frustration. Parfois, les gens aiment tellement le club qu'ils réagissent de cette façon", a conclu l'international polonais.