Olympique lyonnais - Marcelo : pourquoi la situation n'est pas si simple

Commentaires()
Getty Images
Après une nouvelle offre de West Ham pour Marcelo, l’OL campe sur sa position et ne souhaite pas vendre son défenseur brésilien.

La position de l’Olympique lyonnais est limpide : Marcelo Guedes n’est pas à vendre. Mais les approches de West Ham forcent tout de même les dirigeants à évaluer une situation qui n’apparaît pas aussi simple. Après une première offre de 17 millions d’euros pour le défenseur brésilien, le club londonien est selon nos informations revenu à la charge avec une nouvelle proposition de 25 millions d’euros, déclinée tout comme la précédente.

West Ham lui offre 3 millions d’euros par an

Dans le contexte sportif actuel, l’Olympique lyonnais ne peut se permettre le départ d’un défenseur central qu’il considère comme son patron. Après le départ de Mouctar Diakhaby pour Valence, Bruno Génésio ne dispose plus pour l’heure que du Brésilien, de Jérémy Morel, Mapou Yanga-Mbiwa et Oumar Solet à un poste qu’il cherche à renforcer avec une recrue de taille. Pas question donc de laisser filer Marcelo dans ces conditions même contre une indemnité plus de trois fois supérieure à celle déboursée l’été dernier pour le faire venir de Besiktas.

Le joueur, lui, ne l’entend pas tout à fait de la même manière. Même s’il se sent bien à Lyon, la proposition de West Ham - qui lui offre 5 ans de contrat avec un salaire de 3 millions d’euros par an - l’a convaincu de tenter l’aventure et de signer ce qui serait certainement le dernier gros contrat de sa carrière. Une proposition sur laquelle l’OL, qui cherche à prolonger le bail du Brésilien pour le conserver, ne devrait pas être en mesure de s’aligner.

En cas de refus du Brésilien, l’OL se retrouverait avec une offre de 25 millions d’euros en main pour un joueur de 31 ans à qui il ne restera qu’un an de contrat l’été prochain. Les choses pourraient-elles évoluer avec l’arrivée d’une recrue au poste de défenseur central ? Les lignes ne semblent pas définitivement inamovibles même si à l’heure actuelle les dirigeants restent fermes et ne souhaitent pas donner suite à l’offre de West Ham… dont le mercato prendra fin le 9 août prochain.

Fermer