"Nous avons dominé Liverpool pendant 110 minutes" - Maldini revient sur la "cruelle" finale de la Ligue des champions 2005

Commentaires()
La légende italienne dit que la célèbre défaite des Rossoneri contre les Reds était "cruelle" et qu'elle nourrissait leur désir de vengeance.

Paolo Maldini insiste sur le fait que le Milan AC a "dominé" la finale de la Ligue des champions 2005 contre Liverpool, malgré sa défaite après une séance de tirs au but spectaculaire.

L’événement phare d’Istanbul est largement considéré comme l’une des plus grandes finales européennes de l’histoire, au cours de laquelle les Reds ont effectué un retour impressionnant face à une équipe de stars de la Rossoneri.

L'équipe de Carlo Ancelotti a pris une avance de 3-0 lors d'une première période frénétique. Maldini a ramené le premier but après seulement 50 secondes.

Hernan Crespo a ajouté un doublé avant l'intervalle, dont le second est sans doute le but du match, alors qu'il s'accrochait à un somptueux Kaka avant de plonger de façon experte sur Jerzy Dudek.

Liverpool a toutefois organisé un combat sans précédent en deuxième mi-temps, en commençant par la tête puissante de Steven Gerrard qui a permis de galvaniser les supporters du club depuis les tribunes.

À l'heure de jeu, les Reds étaient de niveau, grâce à un effort à long terme de Vladimir Smicer et à une frappe de Xabi Alonso, qui venait d'un rebond après avoir échappé un penalty au but, Dida, le tireur milanais.

À la fin du match, aucune des deux équipes ne pouvait être séparée en prolongation, en grande partie à cause des exploits de Dudek dans le filet de Liverpool. Le match a finalement été décidé à la ligue.

En regardant le résultat, Maldini est toujours fier de la performance de Milan, mais il admet que cela a rendu la défaite plus difficile à supporter la nuit.

Steven Gerrard & Rafa Benitez

"Oui, je pense que je regarde à nouveau le match d'Istanbul pour la première fois après un an", a-t-il déclaré à Goal et à DAZN. "C’est alors que j’ai réalisé à quel point nous avions bien joué."

"Nous avons dominé le match pendant environ 110 minutes sur un total de 120. Mais le football est ce type de sport et parfois c'est cruel."

"Cela me rappelle à quel point le football peut être étrange et particulier."


Dudek a encore une fois été le sauveur de la fusillade en sauvant le dernier penalty de Milan contre Andriy Shevchenko et les Reds ont profité de leur cinquième victoire en Coupe d'Europe.

Deux ans plus tard, les deux équipes devaient se retrouver à l’événement de prestige, mais cette fois, les hommes d’Ancelotti se sont imposés.

Sur la finale de 2007 : "Nous avions vraiment tout à perdre"

Une victoire de 2-1 à Athènes a exorcisé les démons d'Istanbul pour Milan, comme l'a déclaré Maldini, avant de confesser qu'il avait failli manquer la finale de 2007 en raison d'une blessure.

"Disons que disputer cette finale (à Athènes) était un peu risqué", a ajouté l'ex-international italien. "Mais, sachant que ce serait ma dernière chance de disputer une finale de la Ligue des champions, j'ai tout fait pour y être."

"C’est pourquoi, après deux jours de fête, je suis allé en Belgique pour subir une opération du genou."

"Je pense que la force de ce groupe était de pouvoir atteindre à nouveau la finale dans une saison 2007 pas vraiment géniale."

"Une fois sur place, nous avions vraiment tout à perdre, car si nous perdions à nouveau contre Liverpool, il serait très difficile de les effacer."

Fermer