Nigeria, Samuel Kalu transporté à l'hôpital à la suite d'un malaise

Commentaires()
Getty Images
Samuel Kalu, le jeune joueur des Girondins de Bordeaux, a été victime d'un malaise. Fort heureusement, c'est sans conséquence sur sa santé.

La délégation de l'équipe du Nigeria a connu ce vendredi soir une grosse frayeur alors qu'elle préparait son entrée en lice pour la CAN, programmée face au Burundi samedi. Lors de la dernière séance d'entrainement, Samuel Kalu, l'un de ses joueurs clés, a été victime d'un malaise. Mais, plus de peur que de mal finalement.

Le sociétaire des Girondins de Bordeaux a été transporté en urgence à l'hôpital. Certains échos ont fait état d'une crise cardiaque subie par le joueur, ce qui a laissé redouter le pire. Finalement, aux dernières nouvelles, l'intéressé va bien et est tiré d'affaire.

"Il pourra bientôt" rejouer selon Rohr

C'est Ademola Olajire, l'attaché de presse de la fédération nigériane, qui a communiqué aux alentours de 21 heures pour rassurer tout le monde : "On m'a dit que Samuel Kalu se trouve dans un état stable. Il a été emmené à l'hôpital pour des tests et maintenant il va bien. Il était déshydraté, ont-ils (les médecins, ndlr) dit. On lui a dit qu'il devait boire beaucoup plus d'eau".

Joint par nos soins dans la soirée, le sélectionneur Gernot Rohr a confirmé le diagnostic et a aussi précisé qu'il n'y a pas de sequelles sur la santé de l'intéressé. "Il pourra rejouer bientôt", a-t-il même affirmé. De très bonnes nouvelles pour les Super Eagles. Pour Kalu (21 ans), cette CAN constitue le premier tournoi international auquel il participe. Âgé de 21 ans, il avait fêté sa première cape en 2018.

L'article continue ci-dessous

Les conditions climatiques dans lesquelles se dispute cette Coupe d'Afrique des Nations sont relativement compliquées. Même en début de soirée, les températures restent élevées (plus de 30° C) dans la capitale. À Alexandrie, là où les Super Eagles disputent leur premier match, c'est un peu plus frais. En revanche, l'atmosphère est plus étouffante, en raison d'un taux d'humidité conséquent (71%).

 

 

Fermer