Montpellier-PSG (3-2) - Montpellier enfonce un PSG malade

Commentaires()
Getty
Plus friable que jamais, le PSG s'est encore incliné, cette fois-ci à Montpellier (3-2), dans une fin de saison qui vire au cauchemar.

Gagner pour l'honneur et apaiser un peu le climat. L'enjeu de ce déplacement à Montpellier se situait là pour les Parisiens, à nouveau dans la tourmente après une ultime désillusion en Coupe de France qui a sonné le glas d'une saison ratée. L'équipe de Thomas Tuchel en avait encore les séquelles, ce mardi, et il est probable qu'elle les garde jusqu'à cet été. Sans Kylian Mbappé (suspendu), elle a été bousculée dans des proportions encore inquiétantes par une équipe de Montpellier vaillante.

Paris ne répond plus

Il n'a pas pourtant pas fallu attendre bien longtemps pour voir les champions de France débloquer la situation dans ce match assez débridé. Le malheureux Ambroise Oyongo a trompé son propre gardien en début de match en tentant de dégager un centre tendu de Juan Bernat (0-1, 12e). Montpellier n'a pas lâché les armes, et après une première alerte de Delort (11e), Paris a encore craqué sur un coup de pied arrêté. Comme contre Rennes, Nantes, Lille ou encore Strasbourg. Et c'est Presnel Kimpembe, symbole du naufrage actuel, qui a une nouvelle fois plombé les siens avec un "csc" (1-1, 22e). Mis bout à bout, tout cela commence à faire beaucoup, vraiment.

Montpellier PSG Neymar Ligue 1 30042019

L'article continue ci-dessous

D'autant que l'affaire aurait pu tourner au vinaigre avant la pause si Gigi Buffon, sans pour autant dégager une grande assurance, n'avait pas fait le job sur des tentatives de Delort (30e) et Le Tallec (31e). En toute fin de première période, Delort, très remuant, a encore manqué une opportunité énorme de faire passer Montpellier devant (41e).

Reste que le PSG parvient encore à afficher son calibre par bribes, et ça suffit pour marquer. Angel Di Maria a permis aux Parisiens de reprendre l'avantage en se jouant de Lecomte d'une subtile roulette (1-2, 64e). Il était alors envisageable de voir les champions de France sceller leur succès mais un sauvetage miraculeux de Mendes devant Draxler a maintenu le MHSC en vie (71e).

La fin de match a alors viré au fiasco pour les Parisiens. Sur un contre incisif, Andy Delort a vu son activité récompensée en allant tromper Buffon d'un tir croisé imparable (2-, 79e). Et à cinq minutes de la fin, Camara a profité d'une incroyable erreur de Paredes pour faire exulter la Mosson et offrir un précieux succès aux Montpelliérains (3-2, 85e). Pour Paris, ce mois de mai sera très long...

Fermer