Milan, Bakayoko insulte Gattuso en plein match

Commentaires()
Getty Images
Le milieu franco-ivoirien, Tiémoué Bakayoko, a encore affiché son côté sombre en s'accrochant verbalement avec son entraineur au cours d'un match.

Décidément, Tiémoué Bakayoko ne fait rien pour faire remonter sa cote à l'AC Milan. Ce lundi, à l'occasion du match face à Bologne et alors qu'il n'était même pas sur le terrain, l'ancien monégasque a fait parler de lui dans le mauvais sens du terme en contestant l'autorité de son coach, et en osant même l'insulter au vu et au su de tout le monde.

On jouait la 26e minute de la partie lorsque Gattuso s'est tourné vers son joueur, alors sur le banc, pour lui demander s'échauffer afin de remplacer Lucas Biglia. Un ordre que l'international français a choisi d'ignorer. Un refus d'entrer qui a mis le technicien italien hors de lui. Il a admonesté son protégé. Ce dernier n'a pas cédé cependant et lui a même lancé un "fuck off" selon ce que révèlent les images de la TV italienne.

L'article continue ci-dessous

Incapable de contrôler son joueur, Gattuso a dû se tourner vers José Mauri pour relever le joueur argentin blessé. Bakayoko, lui, est resté tranquillement à sa place, et a continué à regarder le match comme si de rien n'était.

Il multiplie les écarts de conduite

Le comportement du champion de France 2017 est indéfendable, mais il peut s'expliquer par le fait qu'il était remonté contre son entraineur après ce qui s'est passé durant la semaine à Milanello. Pour être arrivé une heure en retard à l'entraiment, il s'est vu infliger une lourde amende et tout le groupe rossonerro a dû partir pour une mise au vert par sa faute.

L'épisode de ce dimanche n'est donc pas la première incartade du natif de Paris. Prêté jusqu'à la fin de la saison par Chelsea, il ne devrait certainement pas s'éterniser en Lombardie. Que Gattuso reste ou pas à son poste, on peut imaginer que la direction milanaise ne fera aucun effort pour conserver dans ses rangs un élément aussi turbulent.

 

Fermer