Mercato - Toulouse : Wesley Saïd veut venir et se sent trahi par Dijon

Commentaires()
Getty
Wesley Saïd (24 ans) veut signer à Toulouse et pensait disposer d'un bon de sortie, mais Dijon bloque son transfert et réclame 8 millions d'euros.

Wesley Saïd veut quitter Dijon et a décidé de ne plus s'entraîner avec le groupe jusqu'à nouvel ordre. Une décision sur laquelle il ne compte pas revenir malgré les remontrances du président dijonnais Olivier Delcourt, cité par Le Bien Public.

"Il souhaite aller à Toulouse, ça fait un moment qu’on le sait. On ne veut pas qu’il parte. Il est salarié du DFCO, il a des droits et des devoirs. Là, il se met à la faute, ce qui m’étonne beaucoup de sa part. Je lui ai dit d’être patient, il y a des négociations entre clubs", explique Olivier Delcourt.

Après avoir démarré les discussions à 4,5 millions d'euros, Toulouse est grimpé à 6 millions d'euros ces dernières heures. Une somme en deçà des attentes du DFCO qui réclame pas moins de 8 millions pour lâcher son attaquant, lié jusqu'en 2021.

Une confiance rompue

"Toulouse sait que je réclame 8M€ et en a proposés 6. Le bras de fer n’a pas lieu d’être, il a encore deux ans de contrat", confirme le président dijonnais.

Sur ce point contractuel, Wesley Saïd se sent trahi selon plusieurs de ses proches, d'autant qu'au moment de sa signature en juillet 2017 il n'était prévu au prélable qu'il ne signe qu'un contrat de trois ans. Un engagement "à la confiance". Celle-ci semblant rompue désormais.

L'article continue ci-dessous

Dans l'entourage du joueur, on assure que les moments sont difficiles pour l'ancien Rennais qui ne serait pas d'humeur à s'entraîner. Ce qu'il a expliqué à l'entraîneur Stéphane Jobard, avec lequel il semble bien s'entendre malgré les événements.

Grand artisan du maintien de son équipe en Ligue 1, Wesley Saïd pense simplement que le moment est venu pour lui de relever un nouveau challenge. Il pensait disposer d'un bon de sortie. Un accord tacite aurait même été passé avec sa direction. Mais dans ce contexte et même si la volonté du joueur est de partir, les prochains échanges permettront peut-être d'apaiser certaines tensions...

Fermer