Mercato, Leroy Sané écarte un départ chez le rival mancunien

Dernière mise à jour
Commentaires()
L'ailier allemand de Man City a totalement écarté la possibilité d'un engagement avec l'autre club de Manchester, United.

Leroy Sané pactiserait-il avec le(s) Diable(s) ? C'est ce qui a été avancé par la presse d'Outre-Manche ces derniers jours, avec un supposé rapprochement qui s'est produit entre les dirigeants de MU et l'international allemand de Manchester City. Une rumeur surprenante et qui est, en réalité, totalement fausse. À aucun moment, le talentueux milieu offensif n'a été en contacts avec les Mancuniens, et il n'envisage pas une seconde de filer chez l'ennemi juré.

"Cela n'arrivera pas, a-t-il tonné dimanche après avoir participé au large succès des Eastlands contre Southampton (6-1). Aucune chance. Je suis très content ici, et je suis du bon côté de Manchester". La dernière phrase était osée, et risque de lui valoir quelques sifflets lors de sa prochaine visite à Old Trafford.

Sané s'épanouit au sein d'une équipe de City qui ne cesse d'accumuler les bons résultats et dans laquelle la menace offensive est diffuse. Pour l'ex-joueur de Schalke 04, c'est un régal pour tout attaquant que d'évoluer au sein de cette formation. "C'est très important de ne pas avoir qu'un ou deux joueurs seulement pour marquer des buts. Car si c'est le cas, lorsqu'ils sont en panne d'efficacité alors l'équipe ne marque pas. Pour nous, c'est une vraie force le fait que tout le monde peut marquer et nous avons cette faim. Et on a aussi ce souci d'offrir des passes décisives, et c'est ce qui rend les choses beaucoup plus faciles".

Il n'est pas sûr qu'en jouant à MU, Sané parviendrait à tirer le maximum de son potentiel. L'intéressé le reconnait d'ailleurs à demi-mot, en louant la philosophie de son coach à City, Pep Guardiola : "Dans notre équipe, on a des joueurs avec un très bon caractère, qui veulent toujours gagner, marquer des buts, offrir des passes et réaliser des clean sheets. Et nous avons un entraineur qui nous demande constamment de nous améliorer, réaliser moins de fautes et être plus prudents. C'est ce qui fait que nous avons toujours faim".

Prochain article:
Allemagne-Russie 3-0, la Mannschaft se rassure face à la Russie
Prochain article:
Fichage ethnique, l'enquête interne du PSG rend son verdict
Prochain article:
Hugo Lloris se méfie des Pays-Bas
Prochain article:
Pays-Bas-France, Deschamps : "On sait ce qui nous reste à faire"
Prochain article:
Barça, les stats de Luis Suarez sont bien meilleures sans Messi !
Fermer