Mercato - Dele Alli au PSG, c'est toujours compliqué

Dele Alli Tottenham 2020-21
Getty Images
Alors que le PSG a ciblé Dele Alli (24 ans) comme une opportunité cet hiver, l'opération apparaît compliquée au vu des exigeances de Tottenham.

Son nom est évoqué au PSG depuis plusieurs mois. Proposé l'été dernier, Dele Alli (24 ans) reste une piste étudiée par le club de la capitale mais elle s'annonce difficile. Comme expliqué par Le Parisien, et confirmé par Goal, le profil du milieu de terrain de Tottenham plaît beaucoup à Paris qui voit en l'international anglais (37 sélections) une opportunité de marché.

Depuis l'ouverture du mercato, plusieurs réunions ont été organisées dans l'espoir de faire avancer les choses, mais les Spurs se montrent intransigeants malgré la volonté du joueur de rejoindre le PSG et ainsi retrouver son ancien entraîneur Mauricio Pochettino.

Sous les ordres de l'Argentin à Tottenham, Dele Alli a participé à 136 matches pour 123 titularisations. Ils ont disputé ensemble la finale de la Ligue des champions perdue contre Liverpool (2-0) en 2019. A cette époque, le Britannique était encore l'un des cadres de son équipe. Mais la donne a changé depuis l'arrivée de Jose Mourinho.

Cette saison, Dele Alli dispose d'un temps de jeu famélique (77 minutes en Premier League). Le Special One l'a sorti du onze de départ. Il ne l'a pas retenu dans le groupe pour le match du week-end dernier contre Sheffield United (1-3). Une situation délicate qui n'a pas échappé au PSG et son directeur sportif Leonardo.

L'article continue ci-dessous

Tottenham dur en affaires

Pour attirer Dele Alli à Paris, il faut maintenant convaincre Daniel Levy, le président et propriétaire de Tottenham. Pas une mince affaire. Le boss des Spurs ne compte pas brader un élément qu'il estime "bankable" sur le marché des transferts malgré son faible temps de jeu. Selon nos informations, Tottenham n'a pas fixé de montant exact, mais le message est clair : aucun cadeau ne sera fait au PSG pour un joueur dont le contrat se termine en 2024.

Paris avance prudemment et n'entend pas payer le prix fort non plus, d'autant qu'il est toujours surveillé de très près dans le cadre du fair-play financier. L'idée d'un prêt sec de Dele Alli jusqu'à la fin de la saison est exclue de toute discussion.

En parallèle, le club francilien ne ferme pas la porte au départ de Julian Draxler dont le bail arrive à échéance en juin, mais l'international allemand (56 sélections) ne semble pas pressé de quitter Paris. Chez les jeunes, le PSG cherche aussi la meilleure formule pour certains en manque de temps de jeu comme le milieu de terrain Bandiougou Fadiga par exemple.

Fermer