Mbappé à Bondy, l'idole d'une génération

Commentaires()
Getty Images
La nouvelle recrue du PSG a inauguré le terrain sur lequel il a fait ses armes à Bondy. Il est l'idole absolue d'une génération de petits rêveurs.

"Travail" "Avenir", "Fierté". Voici les mots utilisés par les petits de Bondy pour décrire LEUR phénomène, Kylian Mbappé. Parce qu'évidemment, on n'oublie pas de vous rappeler à tout bout de champ que le gamin de 18 ans, celui qui a signé au PSG, le Français le plus cher de l'histoire du football, vient de chez eux. De leur ville, de leur quartier, de leur communauté. 

L'article continue ci-dessous

Le nouveau numéro 29 de Paris n'oublie pas d'où il vient. Pour beaucoup, ce ne sont que des mots, pour Kylian c'est un mode de vie. Du fait de sa récente ultra médiatisation, l'inauguration du nouveau PlayBondy de Nike hier n'est pas passée inaperçue, mais le Francilien n'a jamais oublié de retourner sur les lieux qui ont marqué son enfance, lorsqu'il le pouvait. De donner un coup de pouce, de mettre un peu de lumière sur des zones franciliennes trop souvent oubliées. Certains penseront à une communication bien rôdée, dans la continuité de cette image mature, sage et terre-à-terre qui lui colle. Mais au final, le ressenti des plus jeunes est le plus important. 

Et justement, ces enfants le lui rendent bien. Souvent issus de quartiers difficiles (Bondy est divisée en deux parties : le Nord et ses cités, le Sud et ses pavillons), ils voient en Mbappé un espoir. Certes infime, mais un espoir quand même. Le Bondynois a bien gravi tous les échelons pour terminer titulaire dans l'un des meilleurs effectifs du football européen. Alors pourquoi pas eux ? Il a arpenté les mêmes couloirs, foulé les mêmes pelouses, tiré dans les mêmes filets, cotoyé les mêmes entraineurs. Il y a un culte Mbappé certain à Bondy, il suffit de voir l'immense fresque à son effigie, visible depuis l'autoroute, qui en rappelle une autre, celle du footballeur marseillais le plus connu au monde.

Il suffisait de voir leur excitation après avoir vu leur star pour se rendre compte de l'impact positif de l'ancien monégasque sur cette génération. Contrairement à celle de 87 qui ne comptait que sur le talent, celle-ci sait désormais que seul le travail paie.  Même s'ils sont tous conscients qu'ils n'atterriront peut-être pas dans un club prestigieux, ils se donnent une chance de réussir. Comme leur idole. Et bien sûr, pour ces fans du club de la capitale, le retour de l'enfant prodigue en région parisienne est la cerise sur le gâteau, une occasion de continuer de voir leur pépite évoluer avec un des meilleurs joueurs du monde. Quand un enfant de 12 ans vous parle de travail et d'avenir en évoquant Kylian Mbappé, on ne peut s'empêcher de se demander : "Finalement, n'y a-t-il pas meilleur éducateur ?" 

Fermer