News Résultats en direct
Mercato

Mayence, Mateta : "Bientôt, Mateta va coûter cher"

15:40 UTC+1 23/03/2020
Jean-Philippe Mateta
Passé par l'OL, l'attaquant français est performant à Mayence et aspire à aller voir encore plus haut très rapidement.

Auteur de quatorze buts avec Mayence la saison dernière, Jean-Philippe Mateta a été freiné par une blessure cette saison, mais a tout de même marqué deux buts en dix matches à son retour dans l'équipe. L'attaquant de 22 ans, qui avait rejoint Lyon très jeune, est dans le viseur de plusieurs clubs européens et ne compte pas faire de vieux os chez le 15ème de Bundesliga. Dans une interview accordée à France Football, Jean-Philippe Mateta a confirmé qu'il espère rejoindre un club plus huppé dans un futur proche, sans pour autant avoir de préférence sur le championnat où l'équipe qu'il va rejoindre.

Coronavirus - La suspension de la Liga prolongée jusqu'à nouvel ordre

"Combien je coûte ? Je ne sais pas, je ne m'intéresse pas à ça. Mais, bientôt, Mateta va coûter cher. Partir l'été prochain ? D'abord, on se maintient. Après, comme je le dis tout le temps, mon objectif est de gagner des trophées, gagner la Ligue des champions, la Coupe du monde, l'Euro, les Jeux Olympiques. Ça vient tout seul. Tout travail est récompensé. Je ne suis pas un menteur. Je travaille, je fais des efforts avant et après les entraînements. Je crois en moi surtout. Si je te dis que je veux gagner des trophées c'est que je sais que le jour viendra où Mateta va gagner des trophées", a déclaré l'ancien de l'OL.

"Franchement, l'Allemagne, j'aime bien. Mais moi, c'est le projet qui m'intéresse, pas le club. Je n'ai pas de club dans ma tête. Un club qui joue les premières places, qui a des ambitions. J'ai 22 ans. Je dois jouer. Je dois marquer des buts. Je suis quelqu'un qui aime trop les supporters. Si tu regardes bien mes matches, j'essaie de danser avec les supporters, de les exciter. Je parle tout le temps avec eux. Même en Ligue 2 et en National, je faisais ça, je veux communiquer avec eux. Quand ils ne crient pas, je leur dis de crier. Et l'Allemagne, c'est une dinguerie ! C'est plein à tous les matches !", a ajouté l'attaquant français.

"Ibrahimovic est incroyable"

Jean-Philippe Mateta a avoué son admiration pour Zlatan Ibrahimovic qu'il aurait pu croiser en Serie A cette saison, s'il avait quitté Mayence pour Naples cet hiver : "Mon idole quand j'étais jeune à Sevran ? Zlatan (Ibrahimovic). Comme je suis de grande taille, je cherchais un attaquant de grande taille qui court vite, qui fait des gestes techniques, qui dribble. Ce que j'aimais ? Son côté buteur. Il ne faisait que de marquer. Après Ronaldo et Messi, c'est lui le meilleur buteur de l'histoire. Il n'y a pas de débat là-dessus. Ce qu'il fait, c'est incroyable. Mais, après, tout ce qui est en dehors, quand il parle à la presse et qu'il fait l'arrogant, ça, ça ne m'intéresse pas" 

Naples fait une offre pour Jean-Philippe Mateta

"J'aurais pu l'affronter en Serie A cette saison ? (Naples était intéressé par Mateta ndlr) Ah oui... Déjà de le voir jouer en championnat : il a 3 buts, moi 2, c'est pas mal. Naples-Milan, Mateta va Ibrahimovic ça aurait eu de la gueule ? (Il sourit) J'espère que ça le fera un jour, on ne sait pas ! Cet hiver, il y a eu plusieurs offres. Après, c'est le club qui décide. Avec le classement (Mayence est 15ème ndlr), le club a voulu que je reste pour qu'on se maintienne", a conclu l'attaquant français.

Enfin, Jean-Philippe Mateta a insisté sur le fait qu'il aimerait et rêverait de disputer les JO de Tokyo avec l'équipe de France cet été, si ces derniers sont maintenus : "Les Jeux Olympiques, un objectif ? C'est un rêve, un objectif. Il faut que j'y aille ! Pour y aller, il faut marquer des buts, bien jouer. C'est le coach qui décide. Les JO, on les regardait étant petit. Avec tous les sports, etc. Avec Usain Bolt, une légende. J'aime bien".