Marseille-Nice (3-2) : L'OM renoue enfin avec le succès en Ligue 1

Marseille Nice joie des marseillais
Getty Images
L'Olympique de Marseille a enfin mis fin à sa série de sept matches sans victoire en Ligue 1 en s'imposant non sans mal face à Nice.

Hasard du destin, ce sont deux entraîneurs intérimaires qui officiaient pour ce match en retard de la onzième journée. Et dans ce duel insolite, c'est Nasser Larguet, le coach de l'OM, qui a pris le dessus sur Adrian Ursea, son homologue niçois.

La victoire des Marseillais, la première depuis le 6 janvier (face à Montpellier), n'a pas été si facile à obtenir, les Olympiens soufflants le chaud et le froid pendant 90 minutes.

La papinade d'Alvaro Gonzalez

Face à Nice, les Olympiens n'ont même pas attendu la fin du premier quart d'heure pour faire trembler les filets. Après un subtile extérieur de Dimitri Payet, Pierre Lees-Melou renvoyait la balle vers Alvaro Gonzalez qui d'une superbe papinade, digne des grandes heures de l'OM, ouvrait le score (1-0, 14e).

On retrouvait l'OM pour une nouvelle superbe action à la 41e minute : Dimitri Payet s'appuyait sur Ahmadou Dieng à l'entrée de la surface et l'attaquant phocéen réalisait une talonnade bien sentie pour un tir puissant de Saïf-Eddine Khaoui... Le ballon s'écrasait sur la barre transversale mais Dieng était de toute façon signalé hors-jeu !

Un avertissement sans frai pour les Niçois ? Que nenni. Dès la minute suivante, l'OM déboulait de nouveau dans le camp niçois : débordant côté gauche, Luis Henrique servait en retrait Saïf-Eddine Khaoui qui d'une frappe croisée du gauche, trompait Walter Benitez (2-0, 42e).

Saïf-Eddine Khaoui, un poison permanent

Après cette première période ultra-maîtrisée, l'OM se faisait piéger dès le début du second acte. Après un débordement côté droit d'Hicham Boudaoui, l'Algérien centrait à ras du sol et Gouiri devançait Alvaro Gonzalez au premier poteau pour tromper Mandanda (2-1, 47e).

Ce but encaissé ne refreinait pas les ardeurs marseillaises. Saïf-Eddine Khaoui, très en vue ce soir, s'offrait un doublé à la 54e minute d'une frappe imparable dans la surface et redonnait ainsi une avance plus conforme à la physionomie du match.

L'article continue ci-dessous

En fin de match, l'OM retombait dans ses travers et Nice en profitait pour inscrire un deuxième but par l'intermédiaire de Malik Sellouki, qui faisait sa première apparition en Ligue 1 (3-2, 87e). C'était parfois « panique à bord » dans les dernières secondes du match à l'image d'un coup franc niçois de Gouiri qui finissait sa course sur le poteau ! L'arbitre sifflait ensuite la fin du match, délivrant les Olympiens qui enregistraient un succès étriqué. 

Une précieuse victoire pour l'OM

En s'imposant dans ce match en retard, l'OM met fin à une série de sept rencontre sans succès en Ligue 1 et réalise une très belle opération au classement : neuvième au coup d'envoi, le club phocéen remonte à la septième place avec 47 points. L'OM compte encore un match retard et garde toujours espoir d'accrocher un strapontin européen à l'issue de la saison.

C'est également la première victoire de Nasser Larguet en Ligue 1 depuis sa prise de fonction et il tentera d'en obtenir une deuxième dès samedi puisque l'OM se déplace à Nantes.

Fermer