Marseille-Lyon (0-3) - Comme d’habitude, l’OL dompte (trop) facilement l’OM

Commentaires()
Getty
Lyon a fait le boulot sur la pelouse de Marseille (3-0) ce dimanche, en consolidant sa 3e place. Saint-Étienne se trouve désormais à 4 longueurs.

L’Olympique de Marseille pouvait sauver sa saison ce dimanche. Une qualification en Ligue des Champions ? Non. En Europa League ? Non. Les hommes de Rudi Garcia avaient ce dimanche l’occasion d’empêcher l’Olympique Lyonnais, 3e, de prendre 4 points d’avance sur Saint-Etienne, 4e. Mais, comme d’habitude, les Gones ont (trop) facilement pris le dessus sur les Phocéens (3-0) au Stade Vélodrome, dans le cadre de la 36e journée de Ligue 1.

Cornet glace le Vélodrome

En pleine crise de confiance, les Marseillais entamaient pourtant bien la partie. Au terme d’un temps fort, Ocampos obligeait même Lopes à se détendre sur sa ligne. La première mèche était allumée, et les Gones en faisaient rapidement de même. Sur un petit cafouillage, Cornet résistait parfaitement au retour de Kamara avant de fusiller Mandanda à bout portant (1-0, 24e) ! Dépitée, la bande à Balotelli sortait de son match, en témoigne le carton jaune reçu par l’Italien pour contestation.

Depay aurait même pu plier le match dans la foulée mais, sur une passe parfaite de Ndombélé, l’ancien de MU s’emmêlait les pinceaux. Sous l’impulsion de Strootman, Marseille réagissait, mais sans vraiment parvenir à inquiéter Lopes. Juste avant la pause, Memphis avait à nouveau le break au bout du pied, et ses coéquipiers pourront lui en vouloir d’avoir privilégié la frappe en angle fermé à la passe en retrait.

L'article continue ci-dessous

Lopes, acrobate dans sa cage et au sol…

Au retour des vestiaires, l’OM reprenait des couleurs avec l’entrée de Thauvin, et surtout la sortie de Radonjic… D’un centre millimétré, l’international français pensait justement offrir la balle de l’égalisation à Balotelli, mais "Super Mario" manquait le cadre ! Dans la foulée, le champion du monde caressait le cuir pour lancer Sakai dans la surface, et Lopes sortait parfaitement pour contrer la tentative du Japonais ! Retour en force de l’OM ? Oui !

Endormi pendant 45 minutes, le Vélodrome se réveillait enfin et c’est le fessier de Ndombélé qui empêchait Gustavo d’égaliser ! Battu sur l’action, Lopes se rattrapait dans la foulée en sauvant deux belles tentatives de Sakai et Ocampos. Au métier, le portier lyonnais cassait ensuite le rythme avec une exagération dont il a le secret. On préfère le voir faire des acrobaties sur sa ligne plutôt qu’au sol, ainsi se porte le football de nos jours…

Marseille coule après le rouge de Caleta-Car

Mais les espoirs de l’OM s’envolaient définitivement avec le carton rouge de Caleta-Car pour une faute sur Terrier en tant que dernier défenseur ! Dembélé en profitait pour placer une belle frappe de l’intérieur du pied (2-0, 84e), et Cornet l’imitait ensuite (3-0, 87e). Comme souvent cette saison, Mandanda était (trop) facilement battu. Marseille continue donc sa descente aux enfers et l’OL a fait le boulot : certes, Lille finira deuxième, mais Saint-Etienne se trouve désormais à 4 points.

Fermer