Lyon, Genesio revient sur "une semaine noire pour le club"

Commentaires()
JEFF PACHOUD
Bruno Genesio, entraîneur de Lyon, battu par Dijon 1-3 ce samedi, est revenu sur la mauvaise période que traverse actuellement l'OL.

Ayant mené au score, l'OL s'est écroulé à domicile face à la lanterne rouge de Ligue 1. Une défaite qui vient conclure une semaine catastrophique pour les Rhodaniens. Une semaine sur laquelle est revenu le coach lyonnais Bruno Genesio en conférence de presse.

"Il faut remonter la pente"

2019-03-14 Genesio Lyon

L'article continue ci-dessous

"Cela fait deux fois en quatre jours que nous sommes très déçus, un petit peu plus encore ce soir. C'est une semaine noire pour le club. Ce qu'il faut c'est remonter la pente. Ce qui compte, c'est que l'on a encore la possibilité de la Ligue des champions en fin de saison. Il faut rester solidaires et combatifs, tenaces pour préparer le match de vendredi à Nantes. C'est dur. La fin de saison difficile ? On ne sait pas ce qui peut se passer d'un match à un autre. Personne ne pouvait imaginer ce qui allait se passer sur ce match après l'ouverture rapide du score. Le football est parfois renversant ou cruel. C'est une période très compliquée. On va voir maintenant si on est un groupe, une équipe qui a les ressources pour aller chercher l'objectif de fin de saison.", a dit le coach de l'OL dans des propos relayés par l'AFP.

Genesio a exhorté ses hommes à se remettre au travail le plus vite possible : "Nous avons concédé l'égalisation très vite et ensuite un second but rapidement sur une frappe déviée malencontreusement. Dans les moments difficiles, il y a eu peut-être une perte de confiance. Le troisième but est aussi la traduction d'un manque de réussite car il est aussi marqué contre notre camp. Nous avons eu des occasions pour revenir à la marque en première période. Il faut repartir et se remettre à l'ouvrage."

Le coach de l'OL a évoqué la colère des supporters rhodaniens, qui ont affiché des banderoles injurieuses au Groupama Stadium ce samedi :"Les supporters ont le droit d'exprimer leur mécontentement. Cela fait partie du métier. Nous sommes là pour supporter cela et surmonter cela. La meilleure réponse, c'est de gagner à Nantes puis dans d'autres dispositions le vendredi suivant contre Angers."

Fermer