Lyon-Ajaccio (2-1) - Lyon lance bien sa saison contre Ajaccio

Lacazette Lyon Ajaccio 05082022Getty

Plusieurs longues semaines à attendre, et voilà qu'enfin, la Ligue 1 faisait son retour ce vendredi soir, avec un premier match entre l'OL et l'AC Ajaccio au Groupama Stadium. Et à l'arrivée, ce sont les Gones qui ont fait la loi.

Lacazette a tout bon, Lopes a tout faux

Des Lyonnais bien entrés dans leur partie et qui mettent de suite le promu dans le dur dans le jeu, en se créant les premières situations.

Oumar Gonzalez a beau écoper, la défense corse finit par craquer : Lepenant oriente vers Lacazette, dont la remise met Tête sur orbite pour la conclusion de près (1-0, 12e).

Quelques instants plus tard, Avinel se trompe dans son duel aérien et commet la faute sur le même Tête. L'occasion parfaite offert à Lacazette pour fêter son grand retour en inscrivant son 101e but en Ligue 1 depuis le point de penalty (2-0, 22e).

Et puis, la bascule. Sur un long ballon vers El Idrissy, Anthony Lopes s'engage une nouvelle fois beaucoup trop et percute violemment l'attaquant corse. Penalty concédé et carton rouge pour le portier portugais, qui voit de loin Mangani réduire le score (2-1, 31e).

Le match se tend, Hamouma et Lacazette sont avertis pour protestation sur une action où le coude de Thiago Mendes dans le visage d'El Idrissy dans la surface rhodanienne n'aura pas été revu par la VAR. Une bien mauvaise idée pour l'ancien stéphanois, expulsé à son tour juste avant la pause pour un bras dans le visage de Paqueta.

Ajaccio essaie... sans réussite

Et contre toute attente, le début du second acte est à l'avantage des visiteurs, alors que Lyon s'est arrêté de jouer.

Malgré cette domination, Ajaccio peine à se procurer de véritables occasions de but. Jusqu'à ce petit lob vicieux de Nouri, magnifiquement claqué en reculant par Riou.

Une rencontre qui perd peu à peu en intensité après 45 premières minutes pleines de rebondissements. Les 45 suivantes sont nettement moins passionnantes, mais ce ne sont pas les 50000 supporters présents au Groupama Stadium, heureux du retour en Ligue 1 de Tolisso, qui s'en plaindront.

Un dernier face à face au-dessus pour Barcola et l'OL débute par un court mais précieux succès, idéal pour lancer sa saison.