L'OM reprend entre espoir et anxiété

Eyraud OM Marseille Ligue 1
Getty Images
L'OM a repris l'entraînement avec pour seule recrue Valère Germain. Eyraud affiche sa confiance tandis que certains supporters doutent.

À reprise spéciale, écrin inédit. Pour le lancement de la première saison de l'ère McCourt, qui avait repris le club en octobre dernier, l'Olympique de Marseille a retrouvé les terrains au stade Vélodrome. Des travaux en cours au centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus ont contraint Rudi Garcia à délocaliser ce moment symbolique. L'entraîneur olympien avait donné rendez-vous très tôt lundi matin à son groupe. Et à huis-clos, à l'abri des regards des journalistes. Dix-sept joueurs étaient conviés : Pelé, Escales, Kamara, Evra, Rolando, Fanni, Doria, Bedimo, Aloé, Sertic, Sanson, Lopez, Khaoui, Cabella, Sarr, Ocampos et Njie. Les internationaux (Thauvin, Payet et Zambo) étaient excusés en raison d'un rab de congès. On notera la présence de Maxime Lopez qui a été convoqué malgré des matches avec la sélection Espoirs en fin de saison. Aucune tête nouvelle n'était à répertorier si on excepte Lucas Ocampos et Baptiste Aloé de retour de prêt. Et pour cause, la seule recrue olympienne, Valère Germain, passait au même instant sa visite médicale à la Commanderie avant de parapher son contrat de quatre ans. Dans l'après-midi, l'ancien attaquant de l'AS Monaco, qui avait fait connaissance avec ses coéquipiers, a été présentée à la presse par Jacques-Henri Eyraud.

Valère Germain : "Apporter mes qualités de joueur mais aussi d’homme"

Avant de poser avec le nouvel Olympien, le président de l'OM a joué du Powerpoint comme à son habitude. Il a aussi lancé un message aux supporters et journalistes qui font preuve de "nervosité" en diffusant l'image d'un paquet de tisane ! Avec ce commentaire : "Tout se passe très bien de notre point de vue". Humour pour certains, condescendance pour d'autres. L'homme s'attache en tout cas à dédramatiser son action alors que le peuple marseillais attend fébrilement des actes pour celui qui a fait sienne la formule : "Dire c'est faire rire, faire c'est faire taire". En fin de conférence de presse, JHE a repris la parole pour répondre aux questions des médias. Toujours aussi peu prolixe, le président olympien en a remis une couche : "Je ne savais pas que le mercato s'achevait le 26 juin... On ne va pas recruter car il faut recruter. On avance à notre rythme." Toutefois, dans quelques jours, d'autres renforts devraient débarquer. Bafetimbi Gomis, lui, ne portera plus le maillot marseillais. De passage à la Commanderie pour saluer ses désormais ex-partenaires, l'attaquant va s'engager avec Galatasaray.

Bafetimbi Gomis Marseille Nice Ligue 1 07052017

Valère Germain demeurera le premier transfert de ce mercato estival. "L'OM a un projet intéressant, l'un des meilleurs de Ligue 1, a indiqué l'attaquant. J'avais envie d'en faire partie. Je n'ai pas hésité. Si j'avais finis ma carrière sans porter ce maillot, il m'aurait manqué quelque chose. Je réalise un rêve d'enfant." Le fils de Bruno Germain, qui évolua quatre saisons à l'OM (1988-1991 et 1994-1995), a également assuré avoir eu "un bon feeling avec Rudi Garcia". 

Mercredi, Germain et ses nouveaux coéquipiers s'envoleront pour la Suisse où ils réaliseront leur premier stage estival jusqu'au 5 juillet. Au programme, deux matchs amicaux contre une sélection du Valais et face au FC Sion. Après un bref retour à Marseille, un second stage se tiendra encore en Suisse du 12 au 18 juillet. Jacques-Henri Eyraud a d'ailleurs prévu de s'y rendre. En tout, l'OM devrait disputer sept matchs de préparation avant d'entamer sa saison officielle.

Avec quels objectifs ? En préambule de la présentation, Eyraud a fixé la politique générale : améliorer la performance sportive, structurer davantage le pôle professionnel, définir une politique sportive (formation et pro) et mettre en place un système de détection performant en France et à l'étranger. Sportivement, l'OM a pour objectif de "jouer les premiers rôles en se qualifiant à terme pour la Ligue des champions". Eyraud maintient un cap à "trois, cinq et sept ans". Quelques litres de tisane ne suffiront pas...

Fermer