L'OL répond sèchement aux propos d'Eyraud

Commentaires()
Gettyimages
L'Olympique Lyonnais a réagi dans un communiqué aux propos tenus par le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud.

Nouvel épisode dans la guerre des mots entre l'OL et l'OM. Après les propos tenus par le président du club phocéen, Jacques-Henri Eyraud, dans les colonnes de l'Equipe et la Provence, vendredi. 

"Provocation et Jean-Michel Aulas, c’est un pléonasme. J’ai quand même été étonné par l’attitude des Lyonnais. Ils ont semblé extrêmement choqués par le degré de préparation qui était le nôtre, en répétant qu’en trente ans, ils n’avaient jamais vu ça, que c’était un scandale. Cela ouvre un certain nombre d’hypothèses : la première, c’est que l’OL et son président n’ont pas l’habitude d’avoir une opposition digne de ce nom dans la gestion de dossiers contradictoires ou de contentieux entre clubs. Il va falloir qu’ils s’habituent (...). Nous allons faire preuve d’une grande vigilance dans tous les domaines. L’enjeu est trop important. Nous rendrons coup pour coup. Encore une fois, être un grand dirigeant n'excuse pas tout", avait-il assuré.

L'article continue ci-dessous

Dans un premier temps, c'est Jean-Michel Aulas qui a offert sa réponde, dans un entretien accordé à l'Equipe : "Il est en train de disjoncter. Il parle aussi de mes tweets, mais ça reste un moyen de communication utilisé par les hommes politiques, les chefs d'entreprise. Il oublie que, quand la décision a été donnée par la commission, il twittait trente minutes plus tard : ''J'ai compris... '' Tout le monde sait à quoi il faisait référence (à une phrase de Bernard Tapie en 1990). Je l'ai interpellé pour savoir ce qu'il avait compris mais je n'ai pas reçu de réponse. Et quand il m'appelle ''Don Giovanni Michele''... C'est encore de la dénonciation calomnieuse."

Puis c'est l'OL qui, dans un communiqué, a tenu à mettre les choses au point. Le club pourrait aller très loin contre le président de l'OM à en croire ledit communiqué, publié sur le site officiel. 

"L’Olympique Lyonnais n’est pas dupe du sens de cette démarche mettant donc en cause l’impartialité et l’honneur des femmes et des hommes qui composent la Commission de Discipline et, aujourd’hui, du corps arbitral, tant il est évident qu’elle tend à bafouer l’équité sportive en décimant l’effectif de l’Oympique Lyonnais et à le voir sanctionné d’un retrait de points. Chacun est en droit de ne pas partager le sens des décisions des Commissions indépendantes de la Ligue ou celles des arbitres, tout aussi indépendants, mais en aucun cas dans les termes employés par le Président de l’Olympique de Marseille. L’Olympique Lyonnais fait confiance à cette indépendance des Commissions et des arbitres pour assurer la régularité de la compétition et l’éthique sportive. Pour autant, il a demandé à ses conseils d’étudier les suites judiciaires qui pourraient être données à l’attitude et aux propos du Président de l’Olympique de Marseille et se réserve d’user, sereinement mais fermement, de toutes les voies de droit", peut-on notamment lire.

Fermer