News Résultats en direct
Mercato

Liverpool - Manchester City (1-4), City inflige une correction à Liverpool

19:45 UTC+1 07/02/2021
Phil Foden Manchester City Liverpool 2020-21
Manchester City a frappé très fort ce dimanche en Premier League en laminant Liverpool chez lui sur un score de 4 buts à 1.

Une rivalité moderne comme la Premier League sait en produire. Après le « Clash of the cash » entre les deux équipes prétendument les plus riches du championnat – Chelsea et Manchester City – qui générait les gros titres il y a quelques années, le championnat de Sa Majesté s’est découvert un autre duel préféré récemment, après les bisbilles entre les Citizens et les Reds de Liverpool au sommet du classement es dernières saisons. Et c’est une nouvelle itération de ce face à face que l’on nous proposait, ce dimanche. Entre Liverpool et City, il y a forcément de l’enjeu, mais y avait-il du jeu ? 

Le premier acte a été plutôt cadenassé. Les plus grosses occasions des 45 première minutes ont été rouges. Dès la 24e minute, Alexander-Arnold faisait la différence face à Zinchenko et son centre enroulé arrivait sur le front de Sadio Mané, dont la reprise frôlait la barre. Une superbe demi-volée du droit signée Firmino obligeait cette fois Ederson à décoller et à détourner dix minutes plus tard. 

Dans la foulée, City obtenait un penalty suite à une faute de Fabinho dans la surface face à l’ancien de la maison rouge, Raheem Sterling. Mais Gundogan ratait l’exécution de la sentence au grand dam de Pep Guardiola. 0-0, le score au repos. 

Une seconde période à sens unique

Si Gundogan a forcément déçu les supporters en ratant un penalty en première période, il allait se rattraper dans le second acte. Et il allait le faire vite. Dès la 49e minute, l’ancien joueur de Dortmund profitait d’une frappe rasante de Foden consécutive à un excellent travail de Sterling et d’un mauvais renvoi d’Alisson pour ouvrir la marque du droit. 

Liverpool tentait de sonner la révolte, mais la machine citizienne, bien huilée, laissait trop peu d’espaces aux flèches offensives des Reds pour exprimer leurs velléités. Ils y parviendront finalement grâce à Salah, sur lequel Ruben Dias faisait faute dans le rectangle mancunien. L’attaquant égyptien se faisait justice lui-même et égalisait peu après l’heure de jeu pour son 16e but en 22 matches de Premier League cette saison.

Mais il était écrit que Gundogan allait être le héros de la soirée, après avoir failli en être le zéro. Du zénith au nadir, le milieu de terrain est passé par toutes les émotions, avec notamment une joie extatique à un quart d’heure de la fin en inscrivant le second but des siens après une passe en retrait de Foden après une mauvaise relance d’Alisson. 2-1, puis 3-1, avec l’ancien Red Raheem Sterling qui enfonçait son ancienne équipe à un quart d’heure du terme grâce à une nouvelle relance hasardeuse d’Alisson. 

L’international anglais était imité par Foden d’une grosse frappe du gauche (83e) pour ce qui allait devenir une correction après avoir été longtemps un match indécis. 4-1, score final, Manchester City étale sa puissance face au champion sortant et s’affirme comme candidat au titre cette saison. Comme une odeur de passation de pouvoir…