Le PSG pulvérise Le Havre pour son match de reprise

Getty

Il y avait beaucoup d’interrogations concernant l’été de forme des Parisiens après une coupure longue de quatre mois. En un match, elles viennent d’être presque complètement levées. Opposés au Havre au Stade Océane, les champions de France ont livré ce dimanche une véritable démonstration de force. Que ça soit avec leur équipe-type, qui a joué la première mi-temps, ou l’équipe de suppléants, invitée à se produire après la pause, ce fut le même écart de niveau sur le terrain et au final les visiteurs se sont imposés sur un score sans appel de 9 à 0 !

Il convient bien sûr de pondérer les analyses à l’issue de cette première rencontre post-coupure, mais le sentiment que ce PSG est déjà d’attaque n’est pas exagéré. A dix jours de la finale de la Coupe de France et à un mois de son retour en Ligue des Champions, l’équipe de la capitale a montré suffisamment de garanties dans le jeu, dans l’état d’esprit ou encore dans les aptitudes physiques pour qu’on se montre confiant à son sujet.

Les stars parisiennes déjà bien en jambes

La première période a été un vrai massacre pour les Havrais. Thomas Tuchel ayant choisi d’aligner ses 4 fantastiques au coup d’envoi, ce fut une démonstration de force dès l’entame et il n’a fallu attendre que 8 minutes pour voir Paris faire sauter le verrou. Mauro Icardi a ouvert le score, en reprenant un service d’Angel Di Maria. L’Argentin a ensuite récidivé à la 19e, avec une tête piquée victorieuse sur un autre centre de Di Maria. Ce dernier était en mode « distributeur de caviars », et il en a gratifié Neymar d’un à la 21e. Le Brésilien a conclu après avoir magnifiquement éliminé deux Havrais.

Kylian Mbappe Le Havre PSG Friendly 12072020

Après Icardi et Neymar, ce fut au tour de Kylian Mbappé de se mettre en avant. A la 29e, et dans un registre qui lui est propre, le natif de Bondy a porté le score à 4-0 en profitant d’une perte de balle normande. L’international tricolore a ensuite raté le doublé (36e) en se montrant trop gourmand. Pas grave. Il s’est rattrapé à la 42e en provoquant un pénalty que Neymar a tranquillement transformé. Pour le Brésilien, c’était une sorte de consolation aussi, après un boulet de canon envoyé sur la transversale (39e).

Les remplaçants parisiens ont aussi fait le travail

5-0, c’était le score à la pause, mais Le Havre n’était pas au bout de ses peines. L’équipe de Paul Le Guen a continué à donner le bâton pour se faire battre au retour des vestiaires. Les remplaçants parisiens se sont montrés aussi efficaces que les titulaires, à l’instar d’Idrissa Gueye, buteur dès la 49e (0-6). Pablo Sarabia l’a ensuite imité, avec une remarquable volée exécutée au second poteau à la réception d’un service sublime de Marco Verratti (52e, 0-7). Le festival parisien fut ensuite parachevé par le jeune Kalimuendo (58e) et par Sarabia, auteur d’un doublé à la 60e.

Malgré une dernière demi-heure du jeu moins enlevée, le PSG peut être très satisfait de ce match de reprise. Les joueurs de la capitale se sont régalés, et ils ont aussi régalé les 5000 spectateurs présents au Stade de l’Océane. Il s’agissait de retrouver la lumière après la triste période liée à la crise sanitaire. On a finalement eu droit à un véritable feu d’artifice.