News Résultats en direct
Ligue 2

Le président de Luzenac demande la réintégration du club en Ligue 2

15:58 UTC+2 02/09/2019
Jérôme Ducros Luzenac
Jérôme Ducros a demandé la réintégration du club en Ligue 2, après l'annulation en appel du refus de son accession dans cette division décidé en 2014.

En 2014, l'histoire de Luzenac a viré du rêve au cauchemar. Alors que le club issu de ce village de 600 habitants niché sur les rives de l'Ariège avait obtenu sa montée en Ligue 2 en dominant le championnat de National, il s'était vu refuser son accession dans l'antichambre de l'élite du football français pour des raisons administratives par la Ligue de Football Professionnel en août 2014 en raison notamment de la non-conformité du stade. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts et Luzenac, ainsi que son président, Jérôme Ducros, ne se sont pas laissé abattre.

Le président de Luzenac est finalement parvenu à obtenir en appel l'annulation du refus de l'accession de son club en deuxième division décidé en 2014 et a donc réclamé que justice soit désormais faite : "La Ligue doit nous réintégrer en Ligue 2", a simplement demandé Jérôme Ducros, des propos relayés par l'AFP.  Le 1er juillet, la deuxième chambre administrative de la cour administrative d'appel de Bordeaux a annulé le jugement du tribunal administratif de Toulouse, lequel avait entériné le 16 mai 2017 l'interdiction pour le club d'accéder en Ligue 2 décidée par la LFP le 27 août 2014.

Une indemnité recherchée

"La LFP a déposé un pourvoi devant le Conseil d'État, a précisé le dirigeant. Mais la décision de la cour d'appel de Bordeaux est exécutoire et nous sommes aujourd'hui un club de L2". Luzenac évolue aujourd'hui en Régional 1, et Jérôme Ducros a  toutefois reconnu qu'il était actuellement "sans joueur pro et sans infrastructure" pour évoluer en Ligue 2.

"Il va falloir discuter. Parce qu'à terme, la Ligue doit nous réintégrer en Ligue 2", a ajouté le président de Luzenac, même s'il ne sait "pas comment cela allait se passer" car c'est "un cas d'école". Le président de Luzenac ne s'est pas démonté et a pris l'exemple de Gil Vicente, club portugais, qui a été réintégré deux ans après avoir vécu une situation similaire. Au Portugal, Boavista, à l'époque en troisième division, avait également été réintégré dans l'élite suite à l'annulation d'une décision devant la justice.

Jérôme Ducros, qui a multiplié les recours, a reconnu qu'il n'a jamais pensé obtenir cette réintégration et qu'il s'attendait plutôt  "à une indemnité". Le 16 mai 2017, le tribunal administratif de Toulouse avait confirmé la décision du conseil d'administration de la LFP du 27 août 2014 de refuser à Luzenac de participer à la Ligue 2. La juridiction de première instance, avait considéré que le club n'avait pas "démontré qu'il disposait des installations sportives requises pour la participation au Championnat de France de Ligue 2, en l'absence, notamment, d'un accord ferme et irrévocable pour utiliser, tout au long de la saison 2014-2015, les installations du stade Ernest-Wallon à Toulouse", l'enceinte du Stade Toulousain de rugby. Reste désormais à savoir si Jérôme Ducros ira au bout de sa démarche et obtiendra finalement gain de cause en parvenant à hisser Luzenac en Ligue 2.