Le message d'Emiliano Sala qui accable Waldemar Kita

Commentaires()
Getty Images
L'Equipe a dévoilé message enregistré par Sala avant sa mort, gardé secret jusque-là, et dans lequel il critique le président nantais Waldemar Kita.

Emiliano Sala n'est plus de ce monde depuis quatre mois. L'Argentin est décédé tragiquement dans un accident aérien alors qu'il prenait la direction du Pays de Galles le 21 janvier dernier. Mais toute la lumière n'a pas encore été faite sur cette disparition. L'état d'esprit dans lequel il avait accepté ce transfert relevait jusque-là du mystère également. Depuis ce mercredi, et un documentaire diffusé sur la chaine de l'Equipe TV, on en sait un peu plus sur les sentiments qui l'animaient avant qu'il ne monte à bord du maudit avion.

A lire aussi : Waldemar Kita livre ses vérités sur le transfert de Sala

La chaine a diffusé un message audio enregistré sur Whatsapp par le défunt et dans lequel ce dernier exprimait son dégout envers le président du FC Nantes, Waldemar Kita. "Je ne veux pas parler avec Kita, parce que je n’ai pas envie de m’énerver. C’est une personne qui me dégoûte quand il est en face de moi. Lui aujourd’hui, il veut me vendre à Cardiff parce qu’il a fait une super négociation, il va rentrer l’argent qu’il veut. Lui, il veut que je parte à Cardiff, il ne m’a même pas demandé. Lui, il ne s’intéresse qu’à l’argent". Des propos glaçants et auxquels Kita a déjà réagi, en exprimant à la fois son incompréhension et sa déception", avait-il déclaré à un proche.

L'article continue ci-dessous

Tout en exprimant son mépris avec l'homme fort du FCN, Sala avait quand même reconnu à demi-mot que ce transfert en Angleterre, avec un très bon salaire en prime, était peut-être la meilleure des solutions pour lui. "Hier soir, j’ai envoyé un message à Meissa (Ndlr : Meissa N'Diaye est l'agent personnel d'Emiliano Sala) et il m’a appelé quelques heures plus tard. Donc on a discuté et il m’a raconté que hier soir, Franck Kita lui avait envoyé un message pour qu’il l’appelle et il l’a donc appelé. Ils se sont parlés et eux (Ndrl : Les Kita) veulent me vendre. Donc il y a l’offre de Cardiff aujourd’hui. De leur côté, ils ont négocié pour gagner beaucoup d’argent et ils veulent absolument que je parte là-bas. C’est vrai que c’est bon contrat, mais sportivement ce n’est pas intéressant pour moi. Donc voilà, eux, ils essaient par tous les moyens que j’aille à Cardiff. Meissa a dit non à Cardiff parce que lui il ne veut pas que j’aille là-bas. Il pense que par rapport au sportif, qu’on est en position de force dans tous les domaines, le foot, les contrats, dans tout ça. Mais moi j’en ai marre de ça et je ne veux pas ça. Je m’en fous d’être en position de force. C’est vrai que j’aimerais trouver quelques chose d’intéressant au niveau contractuel et aussi sportivement, mais des fois tu ne peux pas avoir les deux".

Pour rappel, Nantes a cédé Sala à Cardiff City contre un montant de 16M€. Les responsables gallois n'ont encore rien payé de cette somme, jugeant qu'il était trop tôt pour cette transaction et qu'il fallait d'abord garantir l'équité et la responsabilité de l'accord. En d'autres termes, Cardiff joue la montre pour que toute la lumière soit faite sur l'accident et les faits qui ont conduit à cette tragédie.

 

Fermer