Le DFCO porte plainte contre l'auteur des cris racistes contre Prince Gouano

Commentaires()
Le DFCO a déposé une plainte et fermement condamné la triste action d'un spectateur de Gaston-Gérard, ce vendredi soir, contre Amiens (0-0).

​​​​​​​Le match Dijon-Amiens a été interrompu à la 78ème minute de jeu suite à des cris racistes émanant des tribunes du Stade Gaston-Gérard.

L'Amiénois Prince Gouano s'apprêtait à tirer un corner lorsque ces tristes débordements se sont produits, engendrant une interruption du match. Les joueurs des deux équipes se sont arrêtés de jouer et ont quitté l'aire de jeu pendant quasiment cinq minutes avant de revenir sur la pelouse.

Interpellé, l'auteur de ces actes fait l'objet d'une plainte déposée par le DFCO, qui a apporté un soutien total au joueur amiénois.

"Le DFCO dit non au racisme. Ce vendredi soir au stade Gaston-Gérard, le football a été victime de l’imbécilité humaine. Des insultes racistes d’un "supporter" envers Prince Gouano ont entraîné l’interruption temporaire de la rencontre opposant le DFCO à Amiens. Immédiatement, tout a été mis en œuvre pour identifier et interpeller l’auteur, qui n’a pas sa place dans un stade de football. Ce comportement est tout simplement inacceptable. Ces actes intolérables n’ont leur place ni sur le terrain, ni en dehors. L’ensemble du DFCO apporte son soutien le plus total au capitaine amiènois Prince Gouano. Cet acte isolé porte atteinte aux valeurs de respect et de solidarité toujours prônées par le DFCO. Le club a décidé de porter plainte et souhaite qu’une décision ferme soit prise par la justice à l’encontre de cet individu", a indiqué le club bourguignon dans un communiqué officiel.

Fermer