Kylian Mbappé : "Ma France à moi à des valeurs"

Kylian Mbappe PSG
Getty
Kylian Mbappé part en croisade contre les violences policières sur Twitter, à l'instar d'Antoine Griezmann.

Les footballeurs français partent en guerre. Après Antoine Griezmann, Jules Koundé, Alexandre Lacazette ou Benjamin Mendy, Kylian Mbappé s'est insurgé contre les violences policières ce jeudi soir.

Réagissant à la fameuse vidéo d'un producteur noir tabassé par deux agents des forces de l'ordre et largement diffusée sur Twitter, le natif de Bondy a appelé à une France unie et tolérante, sauf pour de tels actes de barbarie. Un incident qui s'est produit dans la journée de samedi à Paris et dont les extraits ont été publiés et largemtn commentés par le média Loopsider.

Alors que son coéquipier sous le maillot des Bleus Antoine Griezmann qui avait écrit plus tôt sur son compte Twitter: "J'ai mal à ma France", Mbappé s'est fendu d'une tirade plus longue et poignante, de nature à faire réagir les gens et pourquoi pas, à changer les mentalités.

"Elle a des valeurs, des principes et des codes", "Ma France à moi elle se mélange, ouais, c'est un arc-en-ciel, elle te dérange, je le sais, car elle ne te veut pas pour modèle, non", écrit ainsi Mbappé sur son compte Twitter, des parles qui évoquent le morceau éponyme de la chanteuse Diam's "Ma France à moi". Le message de l'attaquant international français et champion du monde 2018 avec les Bleus s'est conclu par une phrase : "Stop au racisme.

L'article continue ci-dessous

À noter que le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin a demandé au préfet de police de suspendre à titre conservatoire les policiers concernés par cette scabreuse affaire. Cette indignation des grands footballeurs françait survient en pleine polémique sur le projet de loi de "sécurité globale" visant à encadrer la diffusion des images des forces de l'ordre en opération.

D'autres footballeurs français se sont joint à la lutte. "Sans les vidéos, il se serait passé quoi pour Michel? On aurait préféré croire la version des policiers sous serment? #commedhab", a notamment indiqué le défenseur de Manchester City Benjamin Mendy sur Twitter.

 

Fermer