News Résultats en direct
Amine Harit

Justice - Amine Harit condamné à quatre mois de prison avec sursis

11:47 UTC+2 01/08/2018
Amine Harit
Le Marocain Amine Harit, impliqué dans un accident mortel au mois de juin dernier, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis, ce mardi.

Le 30 juin dernier, l'international marocain Amine Harit était impliqué dans un accident de la route ayant entraîné la mort d'un piéton à Marrakech, avait indiqué la Fédération marocaine de Football (FRMF), quelques jours après l'élimination du Maroc dès la phase de poules de la Coupe du Monde 2018 disputée en Russie. L'ancien joueur du FC Nantes, qui venait de fêter ses 21 ans, avait été interpellé après l'accident et son passeport lui avait été confisqué, tandis que la victime, un homme de 28 ans, était décédé à l'hôpital peu après son arrivée en ambulance.

Quatre mois de prison avec sursis et 780 euros d'amende 

Si le milieu offensif de 21 ans avait alors payé une caution et récupéré son passeport afin de regagner Schalke 04 et d'y effectuer la préparation estivale au même titre que ses coéquipiers, ce dernier a été condamné par le Tribunal de première instance de Marrakech à quatre mois de prison avec sursis, assortis d'une amende de 8 600 dirhams, soit l'équivalent de 780 euros, ont rapporté des médias marocains, mardi soir. 



Pour rappel, l’audition du joueur avait été repoussée pour "laisser la voie aux négociations avec les parents de la victime en vue d’un arrangement amiable" et financier, selon une source jointe par l’AFP. En règle générale un homicide involontaire causé par un accident de la route est passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller de 3 mois à 5 ans, peine qui peut être doublée en cas de circonstances aggravantes (alcoolémie, excès de vitesse, infraction routière etc). Enfin, contrairement à différentes rumeurs qui circulent sur internet, c'était bel et bien le joueur formé au FC Nantes qui se trouvait au volant du véhicule accidenté au moment des faits, et non son frère comme l'affirmaient certains médias.