Guardiola : "Quand je vois le Bayern, je ne crois pas que nous sommes favoris"

Lewandowski Guardiola gfx
Getty
Le manager de Manchester City a estimé que le Bayern Munich est mieux placé que sa formation pour conquérir la Ligue des Champions.

Pep Guardiola estime que le Bayern Munich est le favori pour remporter la Ligue des champions malgré les éloges adressés à Manchester City ces dernières semaines.

Avec le succès 2-0 de mercredi sur le Borussia Monchengladbach, City a désormais remporté 19 matches consécutifs toutes compétitions confondues. Cependant, Guardiola ne pense pas que la victoire de son équipe en fasse des favoris compte tenu de leur historique en Ligue des champions.

"De manière globale, nous avons contrôlé le match. Malheureusement, aujourd'hui, nous n'étions pas assez cliniques aux avant-postes", a-t-il déclaré à BT Sport. "C'est quelque chose que nous devons améliorer dans cette compétition. Aux avant-postes, nous devons être plus efficaces. Dans cette compétition, vous devez être parfaits pour être sûr de réussir."

"S'ils disent que nous sommes favoris, nous devons l'accepter"

"Quand je vois le Bayern Munich, je ne pense pas que nous soyons favoris. Et mon objectif est West Ham dans trois jours. Si les gens disent que nous sommes favoris, nous devons l'accepter, mais une équipe qui, dans toute son histoire, a été en demi-finale une fois? OK, ils le disent, nous devons l'accepter", a ajouté le technicien catalan.

Avec son équipe désormais en tête de la Premier League et se trouvant aussi aux portes de quarts de finale de la Ligue des champions, Guardiola a aussi tenu à saluer la défense de Manchester City pour ses efforts au cours des derniers mois. City a préservé sa cage inviolée à 13 reprises tout au long de cette série de 19 matchs et son entraineur affirme que son arrière-garde a été la clé du succès de l'équipe.

L'article continue ci-dessous

"C'est la raison pour laquelle nous avons été incroyablement solides lors de ces 19 matches d'affilée", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse. "Tout le monde est impliqué. Les défenseurs n'ont concédé qu'un tir cadré.Vous devez mesurez tout cela, car nous faisons un effort incroyable à l'avant avec Raz, Phil, Gabriel, Gundo et Bernardo, tout le monde".

Il a ajouté: "Le football n'est pas une attaque et une défense; on est tous ensemble."

 

Fermer