ENTRETIEN EXCLUSIF - Mikael Hanouna (directeur sportif de Niort) : "Qu'on m'apporte les preuves de tous ces mensonges"

Commentaires()
Getty
Le directeur sportif des Chamois Niortais (L2) a décidé de prendre la parole pour répondre aux critiques dont il fait l'objet ces dernières semaines.

Il se fait rare dans les médias, mais a décidé de sortir du silence pour répondre aux critiques dont il fait l'objet ces dernières semaines. Mikael Hanouna, le directeur sportif des Chamois Niortais (Ligue 2), s'explique pour Goal dans un large entretien à retrouver mardi matin sur notre site. Voici quelques extraits.

"Patrice Lair nous a trahis"

"Je me suis engagé personnellement auprès du club pour Patrice Lair. J'ai donné ma caution personnelle. Je me suis engagé auprès de Karim Fradin, auprès du directeur administratif Geoffrey Maillou, en disant que le recrutement de Patrice Lair était ma responsabilité. J'ai tout fait pour essayer de le mettre dans les meilleures conditions. Tout ! Ce qu'il nous a fait, c'est une trahision. Franchement, ça me fait mal au cœur. Je me demande comment il fait pour dormir la nuit, et s'il arrive à se regarder dans une glace après les mensonges qu'il a dit sur moi. Sans compter les préjudices que ça a eu pour le club. Après, qu'on ne se méprenne pas. J'aurais été très heureux de continuer avec Patrice Lair jusqu'à la fin de la saison. Le club n'a jamais œuvré pour le faire partir. On a tout fait, au contraire, pour qu'il reste. De A à Z. C'est Patrice qui a abandonné le club. Il nous a trahis."

"Beaucoup de choses ont été dites et sont diffamantes"

"Aujourd'hui, on ne peut pas m'attaquer sur mon bilan sportif, donc on cherche des choses qui sont inexactes. Des hôtesses du VIP ont été appelées par des gens sous couvert d'anonymat pour savoir si Mikael Hanouna avait fait ceci ou celà. Certaines ont répondu par des snaps, et c'est très clair. Elles affirment que des personnes extérieures, des supporters, leur ont mis des mains aux fesses. Mais jamais un membre du staff des Chamois Niortais. Ce n'est jamais arrivé, ce sont des mensonges. Maintenant, celui qui écrira ce genre de choses devra apporter la preuve de ce qu'il avance. S'il n'apporte pas les preuves de ce qu'il dit, je me défendrai. Beaucoup de choses ont été dites et sont diffamantes. Par exemple, on a parlé de rétrocommissions. C'est un mensonge ! Et je l'affirme. Aujourd'hui, il va falloir montrer les preuves de ce qui a été avancé."

"Les joueurs, eux, connaissent la vérité"

"Ce que je veux, c'est qu'on arrête d'embêter mes joueurs. Je veux protéger mon groupe et mon entraîneur. Je veux qu'on remette le football au centre des débats et qu'on ne parle que de ça. Dans un club de foot, ce qui compte c'est bien le football. Patrice Lair nous a abandonné. On passe à autre chose. On repart sur une nouvelle aventure avec un groupe dont je suis très fier. Les joueurs, eux, connaissent la vérité. Ils savent ce qu'il s'est passé. Ils savent qui les a recrutés et ce qu'on a fait pour eux."

Propos recueillis par Benjamin Quarez

Fermer