Deschamps donne des détails sur la liste pour l’Euro

Didier Deschamps France Turkey UEFA Euro Qualifiers 14102019
Getty
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, a donné ce vendredi quelques indices sur la liste des 23 pour l’Euro.

Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, a accordé une interview à BeIn Sports dans laquelle il s’est épanché sur les prochaines échéances immédiates, comme les premiers matches en éliminatoires de la Coupe du Monde mais aussi l’Euro qui démarre dans moins de 100 jours.

Le patron tricolore a affirmé que les joueurs qu’il convoquera durant ce mois de mars ne sont pas forcément sûrs de participer au championnat d’Europe de cet été. "Je vais donner une liste le 18 [mars]. Si elle s'en rapproche, elle ne sera certainement pas la même que celle du mois de mai. Parce que malheureusement, il y a des impondérables que je ne maîtrise pas", a-t-il indiqué.

Deschamps n’est « pas là pour faire des surprises, mais… »

De nouveaux visages pourraient-ils intégrer la sélection lors de la prochaine liste ? Des éléments tels que Jules Koundé et Théo Hernandez, qui brillent avec leurs clubs respectifs. La question a été posée à Deschamps et ce dernier s’est montré assez évasif : « Je ne vais pas rentrer dans les cas particuliers. Je ne suis pas là pour faire des surprises, ce n'est pas mon rôle. Mais si à un moment je pense que... L'important c'est de les comparer par rapport à la concurrence. (...) Il ne faut pas oublier les autres joueurs. »

Pour ce qui est de Koundé, le technicien bayonnais a rappelé qu’"il est encore dans la catégorie espoirs". "Au mois de mars, la sélection espoirs joue sa phase finale, la première partie. C'est un rendez-vous important, aussi", a-t-il enchéri.

L'article continue ci-dessous

« Dans mon analyse, je tiens compte de ce qui s’est passé » 

Le secteur où la concurrence est la plus forte c’est le milieu de terrain. Les places sont même très chères et tous ne pourront pas être retenus. A ce sujet, DD a indiqué que l’expérience sera un critère important pour trancher : "Je n’ai pas de cas difficile à gérer, j’ai une très forte concurrence. (...) J'aurai le choix, il y a des joueurs qui reviennent aussi comme Ndombele et Lemar, mais je peux en citer d'autres. Mais dans mon analyse, je tiens compte de ce qu'il s'est passé avant".

En même temps, le sélectionneur ne veut pas décourager les plus jeunes et en particulier les novices, à l’instar d’Eduardo Camavinga. "Si à un moment je pense qu'un jeune a moins d'expérience, mais qu'il peut amener un plus à cette équipe, je le prendrai aussi", a-t-il assuré.

Enfin, le coach français a fait savoir que lorque la compétition reprendra il restera fidèle à ses schémas préférentiels que sont le 4-2-3-1 ou le 4-4-2 : "J'ai toujours pensé et toujours convaincu que c'est le système le plus rationnel, qui permet d'utiliser au mieux la profondeur et la largeur, de savoir bien défendre et surtout de pouvoir bien attaquer."

Fermer