Coupe du monde féminine - Les Américaines en patronnes, pas suffisant pour le Chili

Commentaires()
Patrick McDermott
Les Etats-Unis n'ont pas tremblé pour dominer la Suède ce jeudi soir (2-0). Le Chili a battu la Thaïlande (2-0) mais est éliminé malgré tout.

Les Etats-Unis ont pris le meilleur sur la Suède ce jeudi soir dans la finale du groupe F entre deux équipes déjà qualifiées, après deux succès contre le Chili et la Thaïlande (2-0) au Havre. Alors qu'un nul leur suffisait pour assurer la première place du groupe, les filles de Jill Ellis ont attaqué pied au plancher avec l'ouverture du score de l'ancienne parisienne Lindsey Horan à la suite d'un corner de Rapinoe prolongé par Mewis.

Dominatrices, les coéquipières d'Alex Morgan géraient ensuite la première période face à une équipe suédoise qui avait du mal à se montrer dangereuse sur ses rares percées offensives, souvent initiées par la remuante Jakobsson. Au retour des vestiaires, Tobin Heath doublait la mise (50e). Un but accordé après intervention du VAR pour un hors-jeu initial de Lloyd mais qui ne touchait pas le ballon.

L'article continue ci-dessous

Le score ne bougeait plus malgré un face à face perdu par l'inévitable Carli Lloyd devant Lindahl. Les Américaines défieront l'Espagne en huitièmes de finale, lundi à Reims. De leur côté, les Suèdoises devront se défaire du Canada dans la soirée au Parc des Princes (21h) pour espérer aller plus loin dans la compétition.

Le Chili gagne mais est éliminé

L'autre match de la soirée opposait deux équipes à 0 point mais qui avaient encore un espoir de terminer parmi les meilleurs troisièmes et de rallier les huitièmes de finale, notamment pour le Chili qui devait s'imposer par trois buts d'écarts. Les sud-américaines se sont bien imposées mais par un écart insuffisant (2-0).

Alors que les deux équipes étaient à égalité à la mi-temps malgré plusieurs opportunités de part et d'autre, les Chiliennes ont fait la différence dès l'entame de la seconde période. La tentative d'Aedo heurtait le poteau avant d'être propulsé au fond des filets par Boonsing, la gardienne thaïlandaise, malheureuse sur le coup (48e). À 10 minutes du terme, Urrutia donnait de l'espoir aux siennes d'une belle tête en extension mais en vain, malgré un penalty de Lara frappé sur la barre transversale (85e)... Les deux équipes sont éliminées, ce qui fait par ricochet le bonheur du Nigeria, troisième du groupe A derrière la France et qui en profite pour se qualifier.

Fermer