Coulisses - Leandro Paredes au PSG : un transfert qui a agacé Thomas Tuchel

Commentaires()
Twitter / PSG
Tuchel n'a pas caché son impatience à l'évocation du transfert de Paredes au PSG, dimanche dernier. Une situation engendrée par Antero Henrique.

L’attente des supporters parisiens a enfin pris fin ce mardi matin. À 10 heures pétantes, le PSG a annoncé le transfert de Leandro Paredes en provenance du Zenit. La première recrue parisienne de ce mercato hivernal, qui s’est fait désirer pendant quelques semaines, a subi des renégociations de la part d’Antero Henrique, jusqu’à la dernière minute.

 

L’Equipe avait annoncé l’accord entre l’Argentin et le club de la capitale dès jeudi dernier mais selon nos informations, l’accord n’était pas encore total. Le club russe, de son côté, avait effectivement déjà négocié toutes les clauses qui l’impliquait et avait donné son feu vert. Alors qu’est ce qui a pris autant de temps pour l’officialisation ?

Arrivé samedi dans la capitale, l’ancien joueur de la Roma a dû patienter suite à la renégociation de clauses. Le directeur sportif du PSG, Antero Henrique, s’est montré gourmand sur les montants des commissions, retardant la signature définitive du contrat. Même si le transfert n’a jamais été remis en cause, notamment grâce à l’accord total entre les deux clubs, cette situation a eu le don d’exaspérer les supporters qui attendaient un milieu de terrain et ne le voyait pas arriver.

Tuchel / Henrique : une mésentente dévoilée au grand jour

Ce n’était d’ailleurs pas le seul. À l’issue de la rencontre face à Rennes, au Parc des Princes, Thomas Tuchel n’a pas caché son impatience et son exaspération : ”Je l’attends depuis quelques jours. Je l’ai cherché partout, au centre d’entrainement, dans les vestiaires, dans la salle des kinés, avec les gardiens…On en rit mais on devrait en pleurer”. Jamais un coach Rouge et Bleu ne s’était permis de pointer du doigt un système défaillant dans le processus de recrutement, publiquement.

L'article continue ci-dessous

Leandro Paredes Kylian Mbappe PSG 29012019

Car entre Thomas Tuchel et Antero Henrique, l’entente n’est pas rose. Et cela ne date pas de ce mercato hivernal. L’Allemand réclame un numéro 6 depuis son arrivée ou presque et la fin du dernier mercato estival avait donné lieu à des tensions entre les deux hommes. Alors que le recrutement de Paredes devait n’être qu’une formalité puisque les deux clubs, russe et français, ont trouvé assez rapidement l’accord et que le joueur souhaitait rejoindre la capitale, le dernier numéro du directeur sportif n’a pas du tout été apprécié. Et l'ancien entraineur de Dortmund n'a pas pour habitude de tenir sa langue dans sa poche.

À l'approche de la fin de ce mercato, la première recrue est donc validée. Il ne reste que deux jours pour le PSG afin de s'activer à trouver le second milieu de terrain tant demandé par le coach parisien. Pour le moment, il peut se consoler de pouvoir très vite récupérer Marco Verratti qui se remet de sa blessure plus tôt que prévu. 

Fermer