News Résultats en direct
Bundesliga

Corentin Tolisso : "on a envie de tout gagner cette année, ça vient de cette mentalité allemande"

21:14 UTC+2 20/09/2020
Corentin Tolisso FC Bayern Fortuna Düsseldorf 23112019
Corentin Tolisso n'est pas rassasié après le triplé du Bayern la saison dernière.

En duplex depuis chez lui, à Munich, Corentin Tolisso était, ce dimanche soir, l'invité du Canal Football Club. Au cours de cet entretien, le joueur s'est exprimé sur de nombreux sujets.

Le Bayern champion d'Allemagne en 2021, c'est une évidence ? : « Non, non, du tout, il y a de très belles équipes en Allemagne, que ce soit Dortmund, Leipzig ou même Leverkusen. Chaque année il faut se battre pour le titre, chaque année c'est compliqué. ça dépend de nous. On sait qu'on a une très très bonne équipe avec beaucoup de qualités donc il faut énormément travailler pour essayer de gagner tous les matches et être champion. »

Comment le Bayern fait pour rester motivé ? : « On a fait le triplé l'an dernier, beaucoup de personne pourrait se dire qu'on a mois faim mais c'est le contraire justement, on a encore plus faim, on a envie de tout gagner cette année, ça vient de cette mentalité allemande. Tous les joueurs qui sont au club on a la même mentalité. L'objectif est encore de tout gagner et on est capable de le faire. »

Sur sa relation avec Hansi Flick : « ça va très bien, quand le coach a pris la tête du Bayern j'ai joué au un petit peu début et après je me suis blessé. Après le mois de janvier et le mois de février étaient plus compliqués pour moi. Il a fait entre guillemets une équipe, on jouait une fois par semaine, on gagnait tous les matches par 4-5 buts d‘écart, donc c'est difficile de changer une équipe qui gagne aussi facilement. Après il y a eu le confinement, j'ai eu une grosse blessure à la sortie de ce confinement qui m'a empêché de jouer la fin du championnat. Je suis revenu avec de bonnes intentions, j'ai énormément travaillé, j'ai pu jouer tous les matches de Ligue des champions par la suite même si c'était que des bouts de matches, ça m'a quand même fait du bien. J'ai pu aussi parler avec le coach qui m'a dit qu'il avait confiance en moi donc pour moi, tout va bien avec lui, avec le club, c'est nickel. »
 
A-t-il envisagé de quitter le Bayern quand il étaitremplaçant : « Pas forcément, mais c'est vrai qu'on se pose des questions, surtout au mois de janvier où je jouais quasiment pas du tout. C'était la période des transferts, l'Euro était censé se jouer en juin, beaucoup de questions se posaient dans ma tête. Après comme je l'ai dit, ça a été difficile au début, j'ai eu cette blessure et à la sortie de cette blessure j'ai eu une discussion avec le coach. Pour ce qui est de la période des transferts au mois de juin, juillet, août, septembre, je ne me posais pas la question, je savais que je voulais rester dans ce magnifique club. »  

Le départ de Thiago Alcântara, une bonne nouvelle pour lui ? : « On perd un très gros joueur. On connaît tous ses qualités. C'était un très très gros concurrent  pour moi mais aujourd'hui il est parti. Mais ça reste à moi de faire ma place pour jouer un maximum de matches. »

Sur le fait de faire partie des 11 Français vainqueur de la Coupe du monde et de la Ligue des champions : « C'est magnifique ; quand j'ai commencé le foot, mon objectif c'était juste d'être footballeur professionnel. J'y suis arrivé. Après gagner tous ces titres, ces gros titres, ça me fait énormément plaisir. Je pense que la liste est encore plus réduite quand on parle des vainqueurs de la Coupe du monde, de l'Euro et de la Ligue des champions. Voilà, l'objectif est clair aujourd'hui c'est d'aller chercher l'Euro. »

Sur la demi-finale contre l'OL, son club formateur : « Je n'avais pas imaginé ça quand j'étais enfant. Après, l'OL méritait d'être en demi-finale avec le très beau parcours qu'ils ont fait. Mais c'est vrai que pour moi c'était un match très particulier et que j'avais à cœur de jouer. Je suis content d'avoir pu jouer une quinzaine de minutes. On a eu des difficultés au début du match mais heureusement pour nous, on a fait la différence après et on a creusé l'écart. C'est tant mieux pour nous mais je tire mon chapeau à l'OL pour le parcours qu'ils ont fait en arrivant en demi-finale, ils ont éliminé la Juve sur deux matches et Manchester City. »